Quel est le coût moyen d'une assurance auto en 2019?

assurance auto

Trouver le coût moyen d'une assurance auto n'est pas une tâche facile, pas lorsque les prix varient d'un État à l'autre.

Mais il existe des chiffres permettant au moins de dégager des points communs sur les coûts de l’assurance automobile. Une nouvelle étude de Value Penguin indique que le prix moyen de l’assurance automobile est de 941,65 USD en 2019.

Mais ce n’est pas la seule conclusion de l’étude Value Penguin:

Les trois États les plus coûteux en assurance auto sont la Louisiane, le Michigan et la Floride, avec des prix moyens allant de 1 596 à 1 824 dollars par an. fourchette de coûts allant de 428 $ à 520 $.

Taux d'assurance auto par âge


Les taux d'assurance automobile varient également selon l'âge.

Cela se comprend, car les compagnies d’assurance considèrent les jeunes conducteurs comme un risque d’accident supérieur à celui des conducteurs plus âgés. Les plus jeunes sont plus susceptibles que les autres membres de la population d’avoir un accident, une contravention pour excès de vitesse et d’être accusés de conduite sous influence.

Dans le rapport sur Value Penguin, les conducteurs adolescents paient quatre fois plus que les primes d’assurance automobile payées par le prochain groupe démographique, à savoir les conducteurs américains âgés d’une vingtaine d’années. Sur le plan monétaire, cet écart de "risque" peut coûter très cher aux conducteurs adolescents. Considérez que le conducteur américain moyen âgé de 16 ans paie 344,78 dollars par mois, par rapport à un conducteur âgé de 25 ans qui doit seulement payer 118,89 dollars par mois pour l’assurance automobile.

Lorsque cette échelle glisse dans l’âge, la différence de prix s’élargit. Voici un aperçu des taux d’assurance automobile par âge démographique, tiré du rapport Value Penguin:

Taux d'assurance


  1.   Adolescents 344,78 $
  2.   25 ans 111,89 $
  3.   30 ans 100,44 $
  4.   45,75 $
  5.   91,44 $

Les assureurs automobiles modifient également leurs coûts en fonction du sexe.


Par exemple, alors qu'un garçon de 16 ans paie 344,78 $ par mois pour l'assurance auto, une fille de 16 ans ne paie que 280,56 $ pour la même police d'assurance automobile.

Cet écart se réduit pour les 30 ans, où les hommes paient 100,44 dollars par mois pour l'assurance auto, tandis qu'une femme de 30 ans en moyenne, 102,11 dollars. À partir de 45 ans, les hommes paient 95,78 $ par mois tandis que les femmes paient en moyenne 97,78 $.

Enfin, les coûts de l'assurance automobile varient également d'un assureur à l'autre. L'étude Value Penguin présente une ventilation des prix par entreprise, sur la base d'une stratégie automobile pour un homme de 30 ans conduisant une Toyota (TM - Get Report) 2011. Voici comment cette politique annuelle est facturée entreprise par entreprise - du moins cher au plus cher:

  1. Erie 1 052 $
  2. Geico 1 067 $
  3. Famille américaine 1 099 $
  4. Propriétaires d'automobiles 1 201 $
  5. Progressif 1 241 $

Facteurs qui influencent vos taux d'assurance auto


Pour conclure le marché le plus avantageux en matière d’assurance-automobile, il est utile de comprendre comment les compagnies d’assurance calculent les taux d’auto et quels facteurs elles utilisent pour effectuer ces calculs.


Voici les facteurs sur lesquels les assureurs comptent le plus:

  1. Le montant de l'assurance que vous souhaitez acheter :Les polices d'assurance varient et certains conducteurs peuvent souhaiter une protection supplémentaire, alors que d'autres ne le souhaitent pas. Le montant d'assurance que vous souhaitez acheter est le plus important impact sur les prix de l'assurance automobile. Plus la couverture que vous désirez est élevée, plus votre facture d’assurance automobile est élevée.
  2. Votre dossier de conduite: Si vous avez des antécédents d'excès de vitesse et de déplacement, attendez-vous à payer beaucoup plus pour l'assurance auto. Le raisonnement est assez clair: plus vous prenez de risques, plus vous serez facturé pour l'assurance auto.
  3. Votre pointage de crédit: selon la façon dont les compagnies d’assurance le voient, plus votre pointage de crédit est élevé, moins vos risques sont élevés - et vous aurez une meilleure offre pour l’assurance auto. Les données du secteur des assurances montrent que plus le pointage de crédit d'un conducteur est faible, plus il est probable que le conducteur a accumulé des infractions de déménagement, un DUI ou a été impliqué dans un accident. C'est pourquoi les compagnies d'assurances accordent une telle importance à votre pointage de crédit: c'est un baromètre utile de votre risque potentiel de conduite.
  4. Votre âge et votre temps passé au volant: les compagnies d’assurance considèrent que les conducteurs qui sont sur la route depuis longtemps présentent de bons risques de crédit. À l'inverse, si vous conduisez depuis quelques mois seulement et que vous êtes encore dans votre adolescence, attendez-vous à payer jusqu'à 30% de plus pour votre assurance auto, principalement à cause du manque d'expérience. Parmi les autres facteurs qui influent sur l'assurance automobile, citons: le type de voiture que vous conduisez, votre capacité de conduite et votre lieu de résidence. Une voiture chère nécessite plus d'assurance, de même qu'une voiture avec moins de fonctionnalités de sécurité. Conduire sur de longues distances ou faire régulièrement des trajets augmente vos risques d'accident, votre assurance peut donc être plus élevée. Si vous habitez dans une région où le nombre de demandes d'indemnisation est plus élevé, cela peut également augmenter vos coûts.

Conseils pour obtenir la police d'assurance la moins chère


Maintenant que vous maîtrisez les différents coûts de l’assurance automobile, examinons quelques façons de souscrire une bonne assurance véhicule au plus bas prix.

Prenez ces mesures pour obtenir la meilleure offre possible:

Payez votre véhicule dès que possible


Si votre véhicule n'est pas complètement remboursé et que vous continuez à rembourser vos emprunts, cela ira à l'encontre des assureurs automobiles. Comme le prêteur est toujours remboursé, il vous demandera de souscrire une assurance tous risques et une assurance collision. Les prêteurs le font pour protéger leur investissement pendant que vous remboursez encore le prêt. Payer le prêt, et vous pouvez vous accorder un rabais sur l'assurance auto en vous débarrassant de l'assurance dont vous n'avez pas besoin.

Évitez d’assurer plusieurs véhicules


Les compagnies d'assurance parlent toujours de regroupement de polices pour économiser de l'argent, mais ce n'est pas vraiment le cas si vous assurez plusieurs véhicules avec une seule police. Les assureurs constatent qu'un véhicule supplémentaire est assuré et augmentent immédiatement le risque que quelque chose de mal se produise dans vos véhicules. Les assureurs tentent d'éviter les réclamations. Toute mesure prise pour assurer la présence de plusieurs véhicules augmente le risque de dépôt d'une réclamation.

Augmentez votre franchise


Augmenter votre franchise peut également vous aider à économiser de l'argent sur votre assurance auto. Par exemple, en augmentant la franchise de votre police de 250 à 500 USD, vous pouvez réduire votre assurance auto de 30% maximum. Cette tactique est particulièrement utile si vous avez un dossier de conduite sans accident. Une bonne conduite et une franchise plus élevée constituent une formule idéale pour économiser de l'argent sur votre assurance auto.

Saisissez toutes les réductions que vous pouvez obtenir


Les compagnies d’assurance automobile ne voient aucun inconvénient à accorder des rabais si vous ou un membre de votre famille couvert par la police avez fait un effort supplémentaire. Vérifiez ces réductions potentielles et demandez à votre assureur s’il offre une offre similaire à ses clients:

  • Bons universitaires / bon bulletin.
  • Jeunes conducteurs ayant suivi et réussi un cours sur la sécurité des conducteurs.
  • Plus de conducteurs âgés ont suivi et réussi un "cours" de recyclage.
  • Tous les conducteurs ayant suivi un cours de conduite défensive.
  • Installez un équipement antivol et de sécurité dans votre véhicule, ce qui rendra le vol plus difficile.

Avoir un pointage de crédit solide

Il est probable que si votre pointage de crédit FICO est égal ou supérieur à 660, vous aurez droit à une réduction de prix sur votre police d'assurance-automobile. En effet, les assureurs offrent les meilleurs tarifs aux conducteurs qui manifestent une tendance à la baisse des sinistres. Pour les compagnies d’assurance, avoir un bon crédit signifie que vous payez vos factures et gérez vos finances avec prudence et diligence - et que ce comportement mérite un rabais.

Éviter les réclamations

S'il y a un problème que les compagnies d'assurance décrient plus que tout autre, ce sont les clients qui ont déjà fait des réclamations d'assurance. Les conducteurs qui ont tendance à faire une demande d'indemnisation en feront probablement une autre, et cela frappe les compagnies d'assurance là où ça fait mal - dans le portefeuille. Si vous n'avez pas d'antécédent de sinistre, les assureurs vous considéreront probablement comme un risque de crédit moins élevé et commenceront à parler de remises.


Share:

Le coût de l'assurance automobile augmentera de 3% à l'échelle nationale en 2018


Les primes d'assurance annuelles nationales devraient augmenter de 3% pour atteindre plus de 600 € par voiture en 2018, Marseille étant la ville la plus chère du pays et la Bretagne enregistrant la plus forte augmentation en pourcentage, de 4,8%.

Les chiffres du site de comparaison en ligne LeLynx.fr suggèrent que le prix national moyen de l'assurance auto augmentera de 2,6% cette année.

Cela signifie que le coût moyen atteindra entre 607 et 613 € par police.

Le prix dépend également de l'endroit où vous vivez.

La ville la plus chère est Marseille, où les chiffres moyens atteindront 756 €. Le coût moyen dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est également élevé, à 636 €.

Cela représente à peine 24 euros de moins que le prix moyen national le plus élevé, à savoir 660 euros, en Île-de-France (hausse de 0,5% en 2018).

Les prix les plus bas se trouvent en Bretagne, où les automobilistes ne paient que 515 € en moyenne.

Cependant, la Bretagne subira également la plus forte hausse en points de pourcentage, à 4,8%, juste devant Grand Est, où les prix augmenteront de 4,6% (pour un coût moyen encore faible de 580 €).

La hausse des prix a été imputée à la hausse nationale des blessures sur les routes (+ 2% en 2017) et aux «événements météorologiques significatifs» de la même année, notamment des inondations et des tempêtes dommageables.

«L'exemple le plus significatif est la tempête Zeus, qui a frappé la Bretagne en mars 2017 et a eu un impact direct sur le coût de la région (en hausse de 4,8%)», explique Martin Coriat, directeur général de LeLynx.fr, au journal Le Figaro.

L'assurance automobile est obligatoire en France.

Lire aussi: Quel est le coût moyen d'une assurance auto en 2019?

La France peut autoriser les jeunes de 17 ans à obtenir un permis de conduire

Les jeunes de 17 ans pourraient bientôt obtenir leur permis de conduire en France, sous certaines conditions, selon un nouveau rapport parlementaire.

La mesure bénéficie du soutien de Christophe Ramond, directeur des études et recherches de l'agence de sécurité routière Prévention Routière, pour autant que certaines conditions de sécurité soient remplies.

Celles-ci consistent notamment à ne pas autoriser les conducteurs de 17 ans à conduire la nuit et à veiller à ce que les jeunes puissent passer plusieurs années «en voiture avec un conducteur», afin d'accroître leur confiance en eux sur les routes.

M. Ramond a admis qu'autoriser les jeunes à conduire «présenterait un risque plus grand», mais que certaines mesures seraient utiles. Il a ajouté que l'abandon de l'âge de conduire permettrait également aux jeunes personnes de devenir plus indépendantes, socialement et professionnellement.

En vertu des nouvelles règles, les jeunes de 17 ans ne seraient pas en mesure de conduire seuls entre minuit et 6 heures et auraient besoin d'être sous la surveillance de leurs parents pendant ces heures.

Il a déclaré: «La nuit représente un faible trafic, mais aussi 44% des décès sur les routes. Premièrement, la nuit, nous voyons moins bien et il y a moins de circulation, nous avons donc tendance à rouler plus vite. Il existe également de nombreux comportements à haut risque, notamment la conduite sous l'influence de l'alcool et de la drogue. En évitant ces situations, il faut [avoir] besoin de conduire plus tôt. ”

M. Ramond a également déclaré que les jeunes devraient passer plusieurs années en «conduite accompagnée» - appelée «conduite accompagnée» en français.

Il s'agit d'une pratique existante en France, actuellement reprise par 24% des jeunes.

Il a déclaré: «Il y a un avantage à apprendre [comme ça]. Nous allons multiplier les situations de conduite surveillée, avec les parents - la nuit ou par mauvais temps. Cela permet aux apprenants de commencer à conduire eux-mêmes, en toute confiance.

«La conduite accompagnée permet aux gens de conduire seuls, plus tôt. Les jeunes qui vont dans les écoles de conduite traditionnelles conduiront à 19 ans, et il y a un retard à commencer à conduire seul. Au cours de cette année, nous pouvons prendre des risques que d’autres ne prennent pas.

Il a ajouté: «Les jeunes peuvent sortir davantage, d’où la nécessité pour les parents de rester prudents. Par contre, cette mesure contribuera à promouvoir la mobilité et la participation professionnelle. Abandonner la conduite automobile présente de nombreux avantages. ”


Share:

Ce que les étudiants internationaux devraient savoir sur l’assurance maladie aux États-Unis

étudiants internationaux

Avant de postuler et de s’inscrire dans une université américaine, les futurs étudiants étrangers peuvent commencer à réfléchir à l’assurance maladie. De nombreuses universités américaines exigent que les étudiants inscrits à leur école, y compris les étudiants internationaux, aient une assurance maladie.

Les polices d’assurance maladie et les coûts peuvent varier d’un campus à l’autre, et certaines institutions proposent leurs propres régimes auxquels les étudiants doivent s’inscrire. Voici ce que les futurs étudiants étrangers doivent savoir pour déterminer s’ils ont besoin ou non d’une assurance maladie aux États-Unis.

Les exigences peuvent dépendre de la catégorie de visa


Le département d’État des États-Unis exige que les visiteurs en échange détenteurs d’un visa J-1 et les personnes à leur charge détenteurs d’un visa J-2 soient couverts par une assurance maladie pendant toute la durée de leur programme. Mais le département d'État n'a pas d'exigences spécifiques en matière d'assurance pour les étudiants étrangers et leurs personnes à charge titulaires d'un visa F.

«Les titulaires de visas F-1 ne sont pas tenus de respecter les normes imposées par le gouvernement. Par conséquent, certains collèges, comme ceux du système CUNY de la City University de New York, n'obligent pas l'assurance maladie pour les étudiants F-1», déclare Mandee Heller Adler, président. et PDG de International College Counselors en Floride.

Lire aussi: Assurance voyage visa premier

Mais même si un collège n’exige pas d’assurance maladie, M. Adler déclare que tous les étudiants américains devraient en bénéficier. «Les soins de santé coûtent extrêmement cher aux États-Unis et des événements imprévus peuvent entraîner des difficultés financières à long terme», dit-elle.

Les experts estiment que les étudiants devraient contacter les universités pour connaître leurs politiques spécifiques, qui peuvent varier considérablement.

CUNY, par exemple, recommande vivement aux étudiants étrangers de niveau F-1 et à leurs personnes à charge de souscrire une assurance santé pour étudiants étrangers, selon le site Web de l’école.

Lire aussi: Dernières nouvelles: un tribunal français condamne la banque suisse UBS à 4,2 milliards de dollars

D'autres écoles exigent que tous les étudiants internationaux souscrivent une assurance santé. Le Board of Regents du système de l’Université du Texas, par exemple, exige que tous les étudiants étrangers titulaires d’un visa non-immigrant F-1, F-2, J-1 ou J-2 soient agréés lorsqu’ils sont inscrits dans n’importe quel établissement du système.

De même, «chez UCR, la couverture est la même pour tous les étudiants, quel que soit le type de visa», explique Kelly Eldridge Hinosawa, directrice associée du Bureau des étudiants internationaux et des universitaires à l'Université de Californie – Riverside. Cela signifie que les exigences en matière d’assurance maladie sont les mêmes pour les titulaires de visas J et F, ajoute Magid Shirzadegan, directeur du bureau.

Hinosawa estime qu’il est important que les futurs étudiants internationaux aient une idée du fonctionnement du système de santé américain, dans la mesure où il peut être très différent de ce qu’ils vivent dans leur pays d’origine, en particulier pour ceux qui viennent d’un pays offrant des soins de santé universels.

«Un étudiant du Japon, par exemple, peut être habitué à se rendre dans un hôpital voisin pour se faire soigner à tout moment. Aux États-Unis, cependant, nous devons réfléchir aux endroits où nous pouvons aller pour obtenir un traitement en fonction de notre couverture d'assurance », explique Hinosawa.

Lire aussi: Assurance visa Schengen

Certaines écoles ont leur propre régime d'assurance maladie.


Lorsqu’ils effectuent des recherches dans les universités américaines, les candidats internationaux peuvent être amenés à penser qu’un grand nombre d’entre eux ont besoin d’un régime d’assurance collective obligatoire parrainé par l’école, avec ou sans possibilité de renoncer à la couverture si les étudiants peuvent prouver qu’ils sont déjà couverts par une autre assurance. Les universités qui n’offrent pas de régime d’assurance parrainé par l’école exigent des étudiants étrangers qu’ils choisissent leur propre couverture.

«Tous les étudiants internationaux bénéficient d'un régime d'assurance étudiant via UnitedHealthcare», a déclaré Jim Deleppo, directeur de l'université du bureau des services aux étudiants internationaux de l'université Fairleigh Dickinson, dans le New Jersey.

Selon Deleppo, les étudiants internationaux qui présentent une demande d’assurance auprès des FDU et qui bénéficient d’un régime d’assurance parrainé par un gouvernement étranger, ainsi que ceux qui appartiennent à d’autres catégories de visas pour immigrés et qui ont une assurance liée à l’emploi aux États-Unis peuvent demander une dispense d’assurance. Il dit que des dérogations sont offertes si la couverture existante d’un élève est égale ou supérieure à la couverture de l’école.

«Tous les étudiants internationaux ont environ six semaines dans le semestre pour s’inscrire au plan ou demander une dérogation. S'ils ne s'inscrivent pas, ils seront automatiquement inscrits après six semaines. Le régime d'assurance est proposé chaque année à l'étudiant pour qu'il puisse se réinscrire », explique Deleppo.

À l'Université de Californie – Berkeley, tous les étudiants internationaux doivent être couverts par une assurance maladie lorsqu'ils sont inscrits à l'établissement. Ils seront automatiquement inscrits au régime d'assurance maladie étudiant (SHIP) et devront s'acquitter de frais d'assurance maladie. Le plan, qui fournit des services médicaux, des conseils, des ordonnances, des soins de la vue et des soins dentaires, coûte 1 497 USD par semestre pour les étudiants de premier cycle en 2018-2019 et 2 373 USD par semestre pour les étudiants des cycles supérieurs, par le site Web de l'école.

De même, Margaret Fitzgerald, directrice par intérim du centre de santé de la Bentley University, dans le Massachusetts, explique que l’école inscrit automatiquement tous les étudiants internationaux dans le régime d’assurance maladie proposé par l’université.

Fitzgerald dit que la loi du Massachusetts exige que les écoles s'assurent que tous les étudiants inscrits au moins trois fois - 6,75 crédits pour les programmes d'études supérieures et neuf crédits pour les programmes de premier cycle - bénéficient de la couverture d'assurance maladie d'un programme national américain qualifié ayant son siège aux États-Unis.

«Nous n'acceptons pas les polices d'assurance d'autres pays ni les polices souscrites auprès d'une tierce partie», déclare M. Fitzgerald. Les étudiants internationaux ne sont généralement pas autorisés à renoncer à ce régime, même s'ils ont souscrit leur propre assurance maladie, à moins d'être un étudiant parrainé par une ambassade ou couverts par un employeur basé au Massachusetts, selon le site Internet de l'école.

À l’Université de Caroline du Sud, les étudiants internationaux sont automatiquement inscrits au régime d’assurance Blue Cross Blue Shield de l’école, mais ils ont la possibilité d’acheter leur propre assurance maladie, selon le site Web de l’école. Les étudiants qui renoncent à l’assurance USC doivent remplir une renonciation chaque semestre d’automne et de printemps.

Dans la plupart des universités américaines, des spécialistes de l’assurance maladie sont généralement disponibles pour conseiller les étudiants sur leurs options. Deleppo a expliqué qu’une partie de la responsabilité de son bureau consistait à expliquer aux étudiants internationaux le fonctionnement de la médecine et des soins de santé aux États-Unis. «Pour les nouveaux étudiants internationaux, l’assurance maladie peut être compliquée et une bonne éducation est importante», dit-il.
Share:

Dernières nouvelles: un tribunal français condamne la banque suisse UBS à 4,2 milliards de dollars

banque suisse UBS

Dernières nouvelles du procès de la banque suisse UBS en France (toutes les heures locales):

14h10

Un tribunal parisien a condamné la banque suisse UBS à payer 3,7 milliards d'euros d'amende pour avoir aidé des clients français fortunés à échapper à l'administration fiscale.

Le tribunal pénal a condamné mercredi UBS pour blanchiment de capitaux aggravé et sollicitation illégale de banques. Les médias français ont rapporté que l'amende énorme était une somme record pour une banque en France.

UBS, l’une des plus grandes banques de gestion de patrimoine au monde, affirme qu’il n’existe aucune preuve d’acte répréhensible et que l’affaire était fondée sur des considérations politiques.

Les enquêteurs ont déclaré que la banque suisse avait envoyé des employés solliciter de riches dirigeants ou athlètes lors de manifestations sportives ou musicales en France, les exhortant à placer leur argent en Suisse. Les avoirs illégalement dissimulés par des clients français en Suisse entre 2004 et 2012 s’élèveraient à quelque 10 milliards d’euros (10,75 milliards de dollars).

Lire aussi: Ce que les étudiants internationaux devraient savoir sur l’assurance maladie aux États-Unis

8h45

La banque suisse UBS risque une amende de plusieurs milliards d'euros alors qu'un tribunal parisien s'apprête à rendre un verdict sur les accusations selon lesquelles il a aidé des clients français fortunés à échapper aux autorités fiscales.

La décision dans le cas exceptionnel sera annoncée mercredi après-midi par un tribunal pénal français.

UBS AG, dont le siège est à Zurich, est l’une des plus grandes banques de gestion de patrimoine au monde. Elle est accusée de sollicitation illégale de banques et de blanchiment d’argent. Sa filiale française et cinq des principaux dirigeants d’UBS sont également en procès.

UBS nie avoir commis un acte répréhensible.

Les enquêteurs ont déclaré que la banque suisse envoyait depuis des années ses employés chercher des hommes d’affaires ou des sportifs fortunés lors de manifestations sportives ou musicales en France, les exhortant à placer leur argent en Suisse. Les avoirs illégalement dissimulés par des clients français en Suisse entre 2004 et 2012 s’élèveraient à quelque 10 milliards d’euros (10,75 milliards de dollars).
Share:

L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada détient 20,55 millions de dollars dans IDEX Co.

Canada financier

L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada a augmenté sa position dans IDEX Co. (NYSE: IEX) de 155,6% au quatrième trimestre, selon son dernier formulaire 13F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission. Le fonds détenait 162 790 actions de la société de produits industriels après l’achat de 99 100 actions supplémentaires au cours du trimestre. L’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada détenait environ 0,21% du capital d’IDEX, d’une valeur de 20 552 000 dollars, lors de son dernier dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission.

Plusieurs autres investisseurs institutionnels ont également récemment modifié leurs participations dans la société. Essex Investment Management Co. LLC a acquis une nouvelle participation dans IDEX au quatrième trimestre, pour une valeur de 33 000 $. Le fonds de retraite des employés publics de l'Oregon a accru ses avoirs dans IDEX de 10 176,1% au 4ème trimestre. Le fonds de retraite des employés publics de l'Oregon détient désormais 4 856 591 actions de la société de produits industriels, évaluées à 38 000 $, après avoir acheté 4 809 330 actions supplémentaires au cours de la période. Victory Capital Management Inc. a accru sa participation dans IDEX de 1,4% au 4ème trimestre. Victory Capital Management Inc. détient désormais 29 402 actions de la société de produits industriels d’une valeur de 3 712 000 $, après avoir acheté 393 actions supplémentaires au cours de la période. Chicago Equity Partners LLC a pris une nouvelle participation dans les actions d’IDEX au quatrième trimestre pour une valeur d’environ 1 283 000 dollars. Enfin, ETF Managers Group LLC a accru sa participation dans IDEX de 18,9% au 4ème trimestre. ETF Managers Group LLC détient maintenant 930 actions d’une valeur de 117 000 USD, après avoir acheté 148 actions supplémentaires au cours du dernier trimestre. Les investisseurs institutionnels et les hedge funds possèdent 94,40% des actions de la société.

Lire aussi: Le portefeuille de Visa Inc (V) est augmenté de Meiji Yasuda Life Insurance Co

Les actions de NYSE: IEX ont ouvert à 142,54 $ mercredi. IDEX Co. a un minimum de 12 mois de 117,72 $ et un plus haut de 12 mois de 157,84 $. La société a un ratio de dette sur capitaux propres de 0,43, un ratio rapide de 2,23 et un ratio actuel de 3,00. Les actions ont une capitalisation boursière de 11,06 milliards de dollars, un ratio cours / bénéfice de 26,35, un ratio P / E / G de 2,42 et un bêta de 1,27.

IDEX (NYSE: IEX) a publié ses derniers résultats trimestriels le mardi 29 janvier. La société de produits industriels a dégagé un BPA de 1,31 USD pour le trimestre, dépassant de 0,04 USD les prévisions consensuelles des analystes: 1,27 USD. IDEX avait une marge nette de 16,53% et un rendement des fonds propres de 20,83%. L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 614,09 millions de dollars pour le trimestre, contre 617,72 millions de dollars selon les estimations des analystes. Au cours du même trimestre de l’exercice précédent, la société a réalisé un BPA de 1,12 USD. Le chiffre d’affaires de la société a augmenté de 4,8% d’une année sur l’autre. Les analystes prévoient qu'IDEX Co. enregistrera un bénéfice (bénéficiaire assurance vie ) par action de 5,73 pour l'exercice en cours.

L’entreprise a également annoncé récemment un dividende trimestriel, qui a été versé le mercredi 30 janvier. Les actionnaires inscrits mardi 15 janvier ont reçu un dividende de 0,43 $ par action. Cela représente un dividende de 1,72 $ sur une base annuelle et un rendement de 1,21%. La date ex-dividende de ce dividende était le lundi 14 janvier. Le ratio de distribution de IDEX est actuellement de 31,79%.

IEX a fait l'objet de plusieurs rapports d'analystes. Zacks Investment Research a augmenté les parts d'IDEX, qui sont passées d'une note «hold» à une note «buy», et ont fixé un cours cible de 152,00 USD dans un rapport publié jeudi 13 décembre. Boenning Scattergood a réaffirmé le "maintien" de la notation des actions IDEX dans un rapport publié mercredi 30 janvier. Le groupe UBS a fixé un prix indicatif de 142,00 USD sur les actions d'IDEX et a attribué à cette action une «conservation» dans un rapport publié vendredi 26 octobre. Enfin, Robert W. Baird a abaissé son cours cible sur les actions d’IDEX de 145,00 $ à 139,00 $ et établi une note de «surperformance» pour l’action dans un rapport publié le jeudi 25 octobre. Huit analystes ont attribué une cote de conservation à l’action et cinq ont attribué une note d’achat à l’action de la société. La notation consensuelle de IDEX est «Conserver» et son prix cible moyen de 145,70 $.

Profil IDEX


IDEX Corporation, par l’intermédiaire de ses filiales, exerce ses activités en tant que société de solutions appliquées dans le monde entier. La société exerce ses activités dans trois secteurs: les technologies des fluides et des compteurs (FMT), les technologies de la santé et des sciences (HST) et les produits Fire & Safety / Diversified (FSDP). Le secteur FMT conçoit, produit et distribue des pompes volumétriques, des débitmètres, des injecteurs et d’autres modules et systèmes de pompes de traitement des fluides, ainsi que des services de surveillance des débits et autres services dans les domaines alimentaire, chimique, industriel, de l’eau et des eaux usées, industries agricoles et énergétiques.
Share:

Le portefeuille de Visa Inc (V) est augmenté de Meiji Yasuda Life Insurance Co

visa financier

Meiji Yasuda Life Insurance Co a augmenté sa participation dans les actions de Visa Inc (NYSE: V) de 2,5% au troisième trimestre, selon son dernier formulaire 13F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission. L’investisseur institutionnel détenait 56 184 actions du processeur de cartes de crédit après l’achat de 1 360 actions supplémentaires au cours du trimestre. Visa représente 1,1% du portefeuille de Meiji Yasuda Life Insurance Co, ce qui en fait son 11ème plus portefeuille. Les avoirs de Visa de Meiji Yasuda Assurance vie Co s’élevaient à 8 433 000 dollars à son dernier dépôt auprès de la SEC.

Plusieurs autres grands investisseurs ont également augmenté ou réduit leur participation dans les actions. BlackRock Inc. a augmenté sa participation dans les actions de Visa de 0,8% au 3ème trimestre. BlackRock Inc. détient maintenant 122 485 390 actions de la société de traitement de cartes de crédit, d’une valeur de 18 383 832 000 USD, après avoir acheté 936 305 actions supplémentaires au cours du dernier trimestre. FMR LLC a augmenté sa participation dans les actions de Visa de 1,7% au 3ème trimestre. FMR LLC détient maintenant 86 917 222 actions d’une valeur de 13 045 406 000 USD dans le processeur de cartes de crédit après avoir acheté 1 450 809 actions supplémentaires au cours du dernier trimestre. Fisher Asset Management LLC a augmenté sa participation dans les actions de Visa de 2,3% au 3ème trimestre. Fisher Asset Management LLC détient maintenant 18 087 489 actions d’une valeur de 2 714 751 000 dollars dans le processeur de cartes de crédit après avoir acheté 401 700 actions supplémentaires au cours du dernier trimestre. Edgewood Management LLC a augmenté sa participation dans les actions de Visa de 1,4% au 3ème trimestre. Edgewood Management LLC détient désormais 15 409 451 actions du processeur de cartes de crédit d’une valeur de 2 312 805 000 USD après avoir acheté 217 064 actions supplémentaires au cours du dernier trimestre. Enfin, American Century Companies Inc. a augmenté sa participation dans les actions de Visa de 9,1% au 3ème trimestre. American Century Companies Inc. détient maintenant 12 110 615 actions d’une valeur de 1 817 682 000 dollars dans le processeur de cartes de crédit après avoir acheté 1 012 535 actions supplémentaires au cours du dernier trimestre. Les hedge funds et autres investisseurs institutionnels possèdent 84,21% des actions de la société.

Lire aussi: Assurance voyage visa premier

James H. Hoffmeister, Vice-Premier Ministre, a vendu 2 252 actions de Visa lors d’une transaction qui s’est déroulée le lundi 3 décembre. Les actions ont été vendues à un prix moyen de 144,56 $, pour une transaction totale de 325 549,12 $. La transaction a été divulguée dans un document déposé auprès de la Securities & Exchange Commission, disponible via ce lien hypertexte. L’EVP William M. Sheedy a également vendu 13 864 actions de Visa lors d’une transaction qui a eu lieu le lundi 3 décembre. Les actions ont été vendues à un prix moyen de 144,97 $, pour une transaction totale de 2 009 864,08 $. La divulgation de cette vente peut être trouvée ici. Au cours des 90 derniers jours, les initiés ont vendu 97 121 actions d’une société d’une valeur de 13 675 303 $. 0,17% du stock est détenu par des initiés.

NYSE: V a ouvert à 144,44 $ mercredi. La société a un ratio rapide de 1,50, un ratio actuel de 1,50 et un ratio d'endettement sur fonds propres de 0,58. La société a une capitalisation boursière de 290,16 milliards de dollars, un ratio cours / bénéfice de 31,33, un ratio PEG de 1,64 et un bêta de 0,97. Visa Inc a un minimum de 12 mois de 116,03 $ et un maximum de 12 mois de 151,56 $.

Visa (NYSE: V) a annoncé pour la dernière fois ses résultats trimestriels le mercredi 30 janvier. Le transformateur de cartes de crédit a déclaré un bénéfice par action (EPS) de 1,30 USD pour le trimestre, soit un résultat supérieur de 0,05 USD à l’estimation par consensus de 1,25 USD. L’activité a généré un chiffre d’affaires de 5,51 milliards de dollars pour le trimestre, alors que les analystes s’attendaient à 5,41 milliards de dollars. Visa avait un rendement des capitaux propres de 39,32% et une marge nette de 50,61%. Le chiffre d’affaires de la société pour le trimestre a augmenté de 13,2% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Au cours de la même période l’année dernière, la société avait réalisé un bénéfice par action de 1,08 USD. Les analystes de la recherche sur les actions prévoient que Visa Inc enregistrera un bénéfice par action de 5,32 pour l’année en cours.

Lire aussi: L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada détient 20,55 millions de dollars dans IDEX Co.

La société a également annoncé récemment un dividende trimestriel, qui sera versé le mardi 5 mars. Les investisseurs de référence le vendredi 15 février recevront un dividende de 0,25 $. La date ex-dividende de ce dividende est le jeudi 14 février. Cela représente un dividende de 1,00 $ sur une base annuelle et un rendement de 0,69%. Le ratio de distribution de Visa est actuellement de 21,69%.

Plusieurs analystes de la recherche actions ont récemment publié des rapports sur les actions V. Jefferies Financial Group a commencé la couverture sur Visa dans une note de recherche le lundi 28 janvier. Ils ont émis une note «achat» et un objectif de prix de 135,99 $ pour la société. Les sociétés Piper Jaffray ont réédité la cote de «surpondération» et fixé un objectif de cours de 178,00 $ sur les actions de Visa dans une note de recherche le vendredi 21 décembre. BMO Marchés des capitaux a relevé son objectif de prix sur Visa de 187,00 $ à 196,00 $ et a attribué à l'action une note de «surperformance» dans une note de recherche jeudi le 25 octobre. SunTrust Banks a réédité la cote de «surperformance» et fixé un objectif de cours de 250,00 $ sur les actions de Visa dans une note de recherche le vendredi 1er février. Enfin, Barclays a assuré la couverture de Visa dans une note de recherche du mercredi 14 novembre. Ils ont établi une cote de «surpoids» et un objectif de prix de 170,00 $ pour la société. Un analyste de la recherche sur les actions a attribué une cote de conservation aux actions et vingt-huit d’entre elles ont attribué une notation d’achat aux actions de la société. La société a actuellement une cote consensuelle «Acheter» et un prix cible consensuel de 162,77 $.

Lire aussi: Assurance visa Schengen

Profil de l'entreprise Visa


Visa Inc exerce ses activités en tant que société de technologie de paiement dans le monde entier. La société facilite le commerce par le transfert de valeur et d'informations entre consommateurs, marchands, institutions financières, entreprises, partenaires stratégiques et entités gouvernementales. Elle exploite VisaNet, un réseau de traitement permettant l’autorisation, la compensation et le règlement des transactions de paiement; et offre une protection contre la fraude pour les titulaires de compte et un paiement assuré pour les marchands.
Share:

Alors que le Brexit se profile, les entreprises cherchent à atténuer le chaos

Brexit britannique
Les camions font la queue à l'entrée du port de Douvres sur la côte sud de l'Angleterre


A moins de six semaines du Brexit, la première ministre britannique, Theresa May, continue de menacer de renoncer aux négociations comme tactique de négociation.

Les entreprises le prennent au sérieux, en stockant de la nourriture, des médicaments et des pièces de fabrication. Les gouvernements se lancent eux aussi dans l'action, mais ce qu'ils peuvent ou veulent faire est limité - à moins que le retrait total du pays ne soit une option. Pour certains, c'est le cas. mardi, le constructeur automobile japonais Honda a annoncé qu'il fermerait sa seule usine en Grande-Bretagne en 2021, entraînant la suppression de 3 500 emplois, ce qui est perçu comme un coup dur pour l'industrie automobile britannique avant le Brexit.

La société a imputé cette décision à "des changements sans précédent dans l'industrie automobile mondiale", mais cette décision survient dans un contexte d'incertitude sur les investissements en Grande-Bretagne avant la sortie du pays de l'UE.

S'adressant aux journalistes à Tokyo, le président de Honda, Takahiro Hachigo, a déclaré: "J'aimerais que vous compreniez que cela n'a rien à voir avec le Brexit."

Il a déclaré qu'il était "très regrettable" de devoir fermer l'usine, mais que c'était le "meilleur choix" compte tenu de la nécessité de réduire la capacité de production et de réformer ses installations mondiales.

"Honda semble s'y préparer depuis longtemps. Le Brexit a ensuite eu lieu, ce qui aurait pu pousser la société à prendre sa décision maintenant", a déclaré à l'AFP Seiji Sugiura, analyste au Tokai Tokyo Research Institute.

Les nouvelles sont un peu meilleures ailleurs, comme le fait que les effets les plus catastrophiques du Brexit, tels qu'une rupture du marché des dérivés de plusieurs millions de dollars ou l'échouement d'avions, ont probablement été évités.

Toutefois, selon Bloomberg, les goulots d’étranglement qui font pourrir les importations de produits alimentaires dans les ports demeurent un risque réel, et il reste encore beaucoup de questions sur l’évolution des flux de données qui sont essentiels pour les entreprises et les gouvernements. La Commission européenne prend des mesures pour protéger le bloc, tout en demandant aux États membres de ne rien faire qui rendrait la vie trop facile aux Britanniques.

Voici un aperçu de ce qu’un non-accord signifierait pour les industries clés:

Finance: le pire évité

L’UE et le Royaume-Uni ne coopèrent pas vraiment dans le domaine de la planification en l'absence d'accord, sauf dans un domaine majeur - les finances - où les deux parties risqueraient de perdre face à un effondrement du marché. Les accords de coopération permettront aux régulateurs britanniques et européens de superviser leurs marchés respectifs. Un plan est en place pour éviter une rupture multicanal du secteur des dérivés de plusieurs millions de dollars en garantissant que les banques de l’UE puissent continuer à régler leurs transactions dans des chambres de compensation à Londres. Un autre accord permet aux fonds mutuels et aux fonds spéculatifs de l’UE de continuer à déléguer des opérations de négociation au personnel en poste à Londres.

Toutefois, le secteur financier demande aux décideurs de prendre des mesures supplémentaires pour ne pas laisser tomber des milliards de dollars d’un autre type de contrats dérivés n’ayant pas été réglés dans des chambres de compensation: des swaps en vente libre et dégagés négociés directement entre acheteurs et vendeurs. Les lobbyistes demandent également à l'Union européenne d'autoriser les bourses et les plates-formes de négociation britanniques à être utilisées pour les transactions sur actions et produits dérivés avant que celles-ci ne soient ensuite réglées dans les chambres de compensation.

Les banques devront également faire face aux conséquences d'un choc monétaire en cas de non-accord, les analystes prévoyant que la livre sterling pourrait plonger jusqu'à 20%.


Données: espérer ne pas se faire prendre

Les données circulent maintenant librement entre l'UE et le Royaume-Uni, car elles suivent les mêmes règles. Avec un Brexit sans accord, alors que le Royaume-Uni a déclaré que les données pourront toujours circuler, l'Europe n'a donné aucune garantie que la même chose s'appliquera dans l'autre sens. Pour calmer les nerfs, le gouvernement britannique et le régulateur britannique de données recommandent aux entreprises de traquer tous les transferts de données en provenance de l'Europe et d'entrer dans le Royaume-Uni, en s'assurant de disposer des mesures de protection appropriées. Cela signifie essentiellement beaucoup de travail sur papier, y compris des tâches allant de l’inscription au code de conduite interne au respect des clauses standardisées sur le transfert de données.

Il s’agit là d’un conseil à court terme, le Royaume-Uni affirmant qu’il vise un soi-disant accord d’adéquation avec l’UE, ce qui signifie que les flux de données peuvent continuer comme avant.

Le risque est minime si l'UE demande un arrêt des flux de données vers le Royaume-Uni - un tel acte serait sur le point de déclarer la guerre - mais le risque qu'un activiste détecte un transfert de données "illégal" d'une multinationale à une autre est élevé et que les entreprises se prépareront pour d'éventuelles poursuites.


Nourriture: les réfrigérateurs sont pleins

Les supermarchés et leurs fournisseurs stockent des produits alimentaires, mais tous les entrepôts congelés et réfrigérés sont déjà utilisés et il reste peu d'espace d'entreposage. Ils tentent également de trouver d'autres itinéraires d'approvisionnement, mais il y a peu d'options et pas assez de traversiers disponibles. Les détaillants sont fortement tributaires des chaînes d'approvisionnement européennes, un tiers des produits alimentaires au Royaume-Uni provenant de l'UE. Leur principale préoccupation est la perturbation au croisement entre Calais, dans le nord de la France, et Douvres, sur la côte sud anglaise. Le gouvernement a annoncé qu’il ferait de la vague dans la plupart des trafics européens, mais cela ne résoudra pas les retards.

Les entreprises européennes ne seraient bien sûr pas les seules à être touchées par une sortie sans accord. Comme le rapportait The National, le gouvernement britannique a organisé le mois dernier un exercice visant à évaluer le chaos qui régnait si les échanges commerciaux bloquaient la principale porte d'entrée du Royaume-Uni pour les camions de l'Union européenne.

L'opération Brock - qui a transformé un aérodrome désaffecté en parc de camions pendant une matinée - préparait un scénario qui permettrait de voir 100 000 camions immobilisés régulièrement sur des routes du sud-est de l'Angleterre, les importations étant soumises à des contrôles douaniers nouveaux et plus rigoureux dans le port de Dover, au sud du pays. .

Rejetant l'exercice comme le dernier volet d'une campagne de peur, les défenseurs du Brexit ont plutôt évoqué une vision alternative du Royaume-Uni au centre d'un réseau commercial "Grande-Bretagne".

L’un des plus grands ports à conteneurs du pays, géré par DP World, basée à Dubaï, estime que ses installations modernes sont déjà en place pour une stratégie qui embrasse cette vision d’horizons commerciaux plus larges.

À London Gateway, dans le monde de DP World, 86% du trafic routier provient de l’extérieur de l’UE et relie plus de 110 ports dans 60 pays.

Le terminal semi-automatisé de haute mer dispose déjà d’un système de contrôle douanier avancé qui pourrait servir de modèle à la Grande-Bretagne alors qu’elle entreprend son périple incertain en dehors du plus grand bloc commercial du monde.

«Le Brexit consiste en grande partie à élargir les routes commerciales vers un plus grand nombre de pays - les ports de haute mer le font tous les jours. DP World se penche sur le long terme », a déclaré James Leeson, responsable commercial de DP World dans ses ports britanniques, citant les 1,5 milliard de livres sterling (7,12 milliards de dirhams) injectés dans le projet par la société basée à Dubaï.

Alors qu’il craignait que les marchandises ne soient entassées dans des camions le long des routes du sud de l’Angleterre, la société pointe son propre parc logistique, le plus grand du genre en Europe, qui dispose d’une capacité de réserve et qui n’est rempli qu’à 20%.


Compagnies aériennes: vol assez lisse

À la suite d'un accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, les compagnies aériennes des deux côtés devraient pouvoir poursuivre leurs vols sans entrave sur leur territoire après le 29 mars. L'accord s'étend aux survols et aux escales de ravitaillement en carburant ainsi qu'à la validité des certifications de sécurité annulé après la scission.

Les transporteurs britanniques doivent prendre des mesures supplémentaires pour continuer à opérer uniquement dans l'Union européenne, et inversement. Pour ce faire, les compagnies aériennes doivent acquérir des licences à l'étranger - avec l'implantation d'easyJet en Autriche et de Ryanair, qui est irlandaise, en obtenant les autorisations nécessaires pour les vols intérieurs au Royaume-Uni.

Pendant ce temps, le plus grand traiteur au monde dans le secteur de l’aviation a commencé à amasser de la nourriture et des couverts. Gate Gourmet, qui dessert 20 compagnies aériennes dans 10 aéroports britanniques, accumule suffisamment de fournitures pour faire face à environ 10 jours de perturbations - y compris certains éléments devant être conservés au froid.

Soins de santé: médicaments et sang


Le gouvernement prévoit d'accumuler des médicaments et des produits sanguins en cas de départ sans accord. Et il est dit aux patients de ne pas construire leurs propres réserves privées de médicaments à la maison. Les sociétés pharmaceutiques réservent des places dans les avions pour éviter les retards dans les ports, et Novo Nordisk, fabricant d’insuline, vise un approvisionnement de 18 semaines.


Fabrication: stockage de pièces


Pour les fabricants britanniques qui comptent sur des pièces importées, le non-accord est un cauchemar. Airbus a installé des pièces dans ses usines au Royaume-Uni et en Allemagne, suffisamment pour couvrir sa production pendant un mois. Le géant des moteurs à réaction, Rolls-Royce, a transféré le processus d'approbation de ses produits vers une installation située en Allemagne et stocke les composants. L’industrie automobile a également accumulé de nombreuses réserves: Aston Martin envisage d’expédier des composants de voiture par fret aérien pour éviter d’utiliser Dover, tandis que Bentley, appartenant à Volkswagen, fournit des pièces via un autre port depuis huit mois. Les entreprises sont également prêtes à tourner au ralenti dans les usines.

Tunnel sous la Manche: ouvert, mais aux conditions de l’UE


Les services ferroviaires via le tunnel sous la Manche qui relie la Grande-Bretagne à l'Europe continentale seront maintenus pendant trois mois après le 29 mars. La proposition unilatérale de la Commission européenne s'appliquerait à tout le trafic - passagers, voitures et marchandises - et dépendrait du maintien par la partie britannique des normes de sécurité européennes et règles. La commission a déclaré que le délai de trois mois permettrait aux deux parties de proposer des solutions à plus long terme.
Share:

Le groupe français d'électronique de défense Thales crée une unité des EAU axée sur la technologie

électronique-Thales

La société parisienne, qui conçoit et construit des systèmes électriques et fournit des services pour les marchés de l'aérospatiale, de la défense, des transports et de la sécurité, étend sa présence au Moyen-Orient.

Le groupe français d'électronique de défense, Thales, est en train de mettre en place une entité émirienne qui travaillera à la localisation et au transfert de technologies dans le pays dans le cadre des efforts visant à stimuler le secteur industriel et à soutenir sa croissance.

Thales Emarat Technologies, détenue à 100% par la société mère, se concentrera sur les radars, les communications radio et diverses technologies aérospatiales de défense, a déclaré Thales dans un communiqué publié mercredi. L'accord a été signé lors de la conférence et salon international de la défense (Idex) qui se tient à Abou Dhabi cette semaine.

La société "sera basée sur le développement de capacités d'ingénierie locales et bénéficiera du transfert stratégique de technologies dans ces domaines", a déclaré Thales. "En outre, la société permettra la localisation d'opérations de maintenance et de support spécifiques plus proches des clients, améliorant ainsi le temps de réponse et la flexibilité du service client."

Lire aussi: Alors que le Brexit se profile, les entreprises cherchent à atténuer le chaos

Thales, qui considère que le gouvernement français est son principal actionnaire avec 26% du capital, se développe dans la région, notamment après l’acquisition de la société néerlandaise de sécurité numérique Gemalto.

"Les Emirats arabes unis sont à la pointe des ambitions numériques de Thales. Pour cette raison, le lancement de Thales Emarat Technologies est une étape importante pour nous", a déclaré Pascale Sourisse, directrice générale du développement international de Thales. "Cela permettra à Thales de renforcer sa contribution aux Émirats arabes unis dans le développement de leurs capacités souveraines."
Share:

Êtes-vous dans la trentaine? Combien devriez-vous investir dans l'assurance?

investir dans l'assurance

Assurance Inde, le trentenaire moyen est marié, avec un enfant (ou envisage de l'être) et éventuellement à la charge de ses parents. Sans surprise, l'une des plus grandes erreurs de ce groupe d'âge est de ne pas souscrire une assurance-vie. "L'Inde a un énorme déficit de protection de 92%. Cela met de nombreuses familles au risque de difficultés financières, en cas de décès du soutien de famille", a déclaré Vineet Arora, MD et PDG d'Aegon Life Insurance.

Selon les experts, il est préférable de souscrire une assurance vie tôt dans la vie, car les primes ne font qu'augmenter à mesure que vous vieillissez. Mais si cela plaide en faveur de l’adhésion au mouvement de l’assurance-vie dans les années 20, il ya peu de preneurs, car c’est l’âge où les carrières professionnelles viennent de se forger et où les prêts à l’éducation pèsent souvent sur les salaires de départ.

D'un autre côté, non seulement les gens se sont installés dans la trentaine et ont donc tendance à être financièrement indépendants, mais ils envisagent également des responsabilités croissantes. Selon Aviva India, la possibilité de coûts imprévus augmente également, ce qui peut avoir une incidence considérable sur vos finances. Cela rend le besoin d'épargner et d'investir extrêmement crucial à ce stade. Il n’est donc pas étonnant que les trentenaires constituent le groupe d’âge le plus ciblé par les acteurs de l’assurance.

Lire aussi: Comment vos données Fitbit pourraient bientôt vous procurer un rabais d'assurance-vie après une mise à niveau de 400 millions de dollars MLC

Combien devriez-vous investir?

Maintenant que nous avons ciblé l'âge idéal pour investir dans une police d'assurance-vie, la prochaine grande question est de savoir quel est le montant de couverture idéal. En gros, votre couverture devrait suffire à substituer l’ensemble des revenus futurs nets, déduction faite de la consommation et de l’utilisation personnelles.

Une méthode pour arriver à un nombre idéal est la méthode de remplacement du revenu, qui consiste simplement à multiplier votre revenu annuel actuel par le nombre d'années restant à la retraite. Par exemple, un homme de 35 ans avec un revenu annuel de 15 Rs lakh aura besoin d’une couverture d’assurance de 3,75 Rs crore (15 Rs lakh x 25 ans pour prendre sa retraite à 60 ans). "La couverture vie devrait représenter 15 à 20 fois votre revenu annuel avant 40 et 10 à 15 fois plus tard", selon Suresh Sadagopan, fondateur, Rachat Assurance Vie. Cette règle fonctionne mieux dans les familles nucléaires.

Toutefois, si vous avez des obligations, telles que des prêts, des objectifs financiers spécifiques ou davantage de personnes à charge, votre couverture doit être augmentée en conséquence. Dans l'exemple ci-dessus, si le jeune homme de 35 ans envisage de prendre un prêt-auto Rs 20 lakh et veut économiser un autre lak pour l'éducation de sa fille, cette personne doit ajouter un autre lakh à la protection requise de 3,75 Rs. crore. Vous devrez faire très attention si vous êtes responsable de parents malades ou si vous avez un enfant ayant des besoins spéciaux.

Selon Bénéficiaire de l'assurance vie, l’inflation est un autre facteur essentiel. "Avec des prix en augmentation constante, assurez-vous de tenir compte de l'inflation lorsque vous décidez de votre couverture de vie. Une couverture de vie de 10 Rs. Peut sembler grande aujourd'hui, mais avec un taux d'inflation de 6%, votre famille aurait besoin d'un l’avenir ", lit-on dans un blog de la société.

Dernier point mais non le moindre, il convient de revoir la couverture vie tous les cinq ans et de l’ajouter ou de la réduire en fonction de son âge et de ses obligations financières. Gardez à l'esprit que la plupart des compagnies d'assurance offrent des avenants facultatifs supplémentaires avec les produits à terme. Les experts disent qu'il est préférable d'améliorer la couverture en prenant une garantie décès, une exonération des primes et une garantie contre les maladies graves pour rendre votre police plus complète.

Share:

Comment vos données Fitbit pourraient bientôt vous procurer un rabais d'assurance-vie après une mise à niveau de 400 millions de dollars MLC

rabais d'assurance-vie

Une transformation technologique de 400 millions de dollars chez MLC assurance vie permettra à l’assureur d’offrir aux clients des rabais sur leurs contrats d’assurance vie pour des choses simples comme réaliser en permanence 10 000 pas par jour ou aller régulièrement au gymnase.

La possibilité d'exploiter ce type de données sur la santé constituerait une première pour le secteur localement, ce qui a été retardé par des systèmes hérités complexes.

Sarv Girn, responsable en chef de l'innovation et de la transformation, a rejoint le groupe pour diriger le projet "greenfield" à grande échelle, après avoir été directeur de l'information de la banque de réserve d'Australie.

M. Girn a déclaré à Assurance Vie Caisse Epargne que les nouveaux systèmes basés sur le cloud qu'il implémentait lui permettraient de passer à une "souscription continue" et à des intégrations de formes avec des applications de fitness et des gymnases.

Auparavant, cela était impossible parce que les systèmes informatiques hérités du fournisseur d'assurance-vie l'empêchaient de s'intégrer aux applications modernes et aux dispositifs de suivi de la condition physique.

"Aujourd'hui, lorsque vous êtes souscrit, vous êtes à un point statique. Si vous arrêtez de fumer ou si vous commencez à faire plus d'exercice, nous ne pourrons pas en tenir compte. Mais avec cette technologie, elle peut être beaucoup plus dynamique et fluide. , reconnaissant que votre santé pourrait changer ", a-t-il déclaré.

"Si une personne qui adhère à 25 ans lorsqu'elle est en forme, en bonne santé et jeune gagne un certain prix ... alors elle arrête de faire son travail, nous devons toujours respecter le contrat. Nous ne pouvons pas l'annuler ... [et ] nous ne disons pas que chaque année, vous devez faire un bilan de santé.

"Mais nous voulons être en mesure d'offrir aux clients la possibilité de bénéficier d'avantages en matière de santé et de bien-être. S'ils sont déjà coureurs de marathon, ils n'en auront pas besoin, mais s'ils grossissent, espérons-le, ils adopteront des habitudes saines, même si c'est juste le choix d'avoir des céréales le matin et pas du bacon et des œufs tous les jours. "

Lire aussi: Êtes-vous dans la trentaine? Combien devriez-vous investir dans l'assurance?

Autrefois propriété de la National Australia Bank, 80% de MLC Life Insurance a été vendue à la société japonaise Nippon Life Insurance Co pour 2,4 milliards de dollars en 2015, ce qui a entraîné une refonte totale de la technologie.

Alors que M. Girn aimait l'idée de pouvoir transformer "une fois dans sa carrière" un système informatique hérité doté d'un budget important, l'expérience personnelle après un accident survenu il y a trois ans a été une motivation supplémentaire pour assumer ce rôle. l'année dernière.

Pour la première fois, M. Girn avait été contraint de prétendre à son assurance invalidité permanente totale après s'être cassé deux os de la cheville et l'avoir disloqué après être tombé sous la pluie.

Avec son père âgé en fauteuil roulant et sa mère âgée de 80 ans, M. Girn n'a pas pu continuer à s'occuper d'eux après l'accident et a dû embaucher du personnel infirmier.

Ayant appelé son fournisseur d'assurance-vie (pas le MLC), il a été informé qu'il était couvert, mais il aurait besoin de lettres de son médecin généraliste, de son chirurgien et du personnel de l'hôpital pour prouver sa blessure invalidante.

"Trois ans plus tard, sont-ils venus me demander comment je vais, ou ont-ils proposé de me référer à une bonne kinésithérapie pour ce type de blessure? Non," a-t-il déclaré. "Mon expérience m'a montré qu'il y avait une opportunité en or d'appliquer une nouvelle vision au secteur."

Dans le cadre de la transformation de 400 millions de dollars, MLC a construit un nouveau portail de relations clients, basé sur la technologie Salesforce, ainsi qu'une plateforme pour les assurés et les conseillers.

Le portail interne est déjà opérationnel et les plates-formes externes devraient être opérationnelles cette année.

Dans le cadre de la transformation, qui impliquait le recrutement par MLC d'une équipe informatique de 100 personnes, MLC a migré vers la suite Oracle Cloud, y compris Rachat Partiel Assurance Vie, HCM Cloud et Taleo Cloud, et a adopté le logiciel ClaimVantage de Salesforce, un système automatisé de traitement des revendications. Outil de gestion.

La majeure partie du développement des nouveaux systèmes de la MLC est terminée et l'ensemble du projet de transformation devrait être achevé d'ici à décembre 2020. Les 18 mois suivants seront principalement consacrés au transfert de données de ses systèmes hérités vers le nouveau "data lake".

Surveillance accrue

M. Girn a déclaré que la transformation de l'espace vert était la seule de ce type en Australie dans le secteur de l'assurance-vie, même si le secteur des fusions et acquisitions était très développé.

En août dernier, Suncorp a vendu sa branche assurance-vie à TAL pour 725 millions de dollars, tandis qu'en décembre 2017, ANZ Banking Group avait vendu son activité assurance-vie à la branche locale du géant suisse Zurich pour 2,85 millions de dollars.

Il a ajouté que de telles sociétés avaient subi un "mouvement ascendant", ce qui leur permettait de rester sur leurs systèmes hérités alors même qu'elles changeaient de propriétaires.


Mais M. Girn a estimé que le contrôle exercé sur le secteur à la suite de la commission royale d'enquête sur les banques inciterait toutes les grandes compagnies d'assurance-vie à procéder à une refonte majeure de leurs processus, mais également de leurs systèmes informatiques dans les prochaines années. Le MLC s'était préparé pour la commission royale, mais n'a pas été appelé à comparaître.

"Il est presque impératif de nettoyer après la commission royale", a-t-il déclaré.

"Si vous disposez de sept ou huit systèmes hérités, vous pouvez faire beaucoup plus en termes d'amélioration des processus. Vous avez besoin d'un système simple et épuré, et les entreprises qui ne gèrent pas leur héritage devront le faire franchement."

Source: http://www.journalassurance.com/search/label/assurance-vie
Share:

Assurance vie: protection financière pour tous les Australiens

Assurance vie

L'assurance-vie et les services financiers sont actuellement à l'honneur. La controverse peut faire oublier les avantages très réels de l’assurance vie. Les éléments suivants peuvent aider les conseillers en assurance-vie à aider leurs clients à naviguer dans ce monde parfois complexe.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES D'ASSURANCE VIE?


Nous avons tendance à considérer l’assurance-vie comme un paiement versé à un bénéficiaire au moment de son décès. Toutefois, la catégorie d’assurance communément appelée «assurance-vie» prévoit différents types de couverture: couverture décès, couverture invalidité totale et permanente (TPD), couverture traumatologie et protection du revenu. Les principales caractéristiques de chacun sont les suivantes:

Couverture de la mort


Également appelé «assurance-vie temporaire» ou simplement «assurance-vie». L'assurance décès verse une prestation au décès de la personne assurée. Ce montant peut souvent aussi être versé avant le décès, lorsque la personne assurée est en phase terminale. La prestation est versée aux bénéficiaires désignés dans le cadre de la police ou à la succession. Lorsque cette couverture est détenue dans le cadre de la pension de retraite, le fiduciaire du fonds peut indiquer qui reçoit les prestations.

L'assurance TPD couvre les coûts de réadaptation, le remboursement de la dette et le coût de la vie futur si la personne assurée est totalement et définitivement invalide et incapable de travailler.

Le but de cet avantage est de payer un montant lorsqu'une personne ne travaillera plus jamais. Toutefois, le fait qu'un client soit ou non considéré comme totalement et définitivement invalide dépend de la définition donnée dans la politique. Celles-ci peuvent varier d'une politique à l'autre, mais se divisent généralement en deux catégories:


  • la personne assurée est incapable d'exercer toute activité professionnelle; ou
  • la personne assurée ne peut pas exercer sa profession habituelle.

Couverture de traumatisme

L'assurance traumatologie fournit une couverture lorsqu'une personne souffre d'une maladie ou d'une blessure spécifique, par exemple un cancer, un accident vasculaire cérébral ou une jambe cassée. L’assurance traumatologie est également appelée «assurance maladies graves» ou «assurance de récupération».

Cette couverture couvre un montant fixe, qui dépend parfois de la gravité de la maladie ou de la blessure. Par exemple, le bénéfice serait généralement plus important en cas d’AVC grave par opposition à une jambe cassée. Les prestations sont destinées à couvrir des éléments tels que les frais médicaux (au-delà de ce que l'assurance-maladie paiera), un flux de revenus s'il n'est pas possible de travailler, les coûts permanents des traitements et / ou des adaptation au logement et remboursement des dettes.

Protection du revenu

L'assurance de protection du revenu remplace le revenu perdu du fait d'une incapacité de travail due à une blessure ou à une maladie.

L’assurance protection du revenu peut varier considérablement, et chaque police aura sa propre définition de l’invalidité et sa gamme de prestations. En termes généraux, il existe deux types de couverture: une qui verse une indemnité ou ce que vous gagnez au moment de la réclamation, et une autre qui verse une valeur convenue, déterminée lors de la demande de couverture.

Le maximum couvert est généralement de 75% du salaire brut. L’avantage est délibérément conçu pour représenter moins de 100% du salaire, afin d’encourager les personnes à retourner au travail. Les prestations sont servies jusqu'à la récupération, jusqu'à une période maximale, définie en nombre d'années, ou jusqu'à ce que la personne atteigne un certain âge.

Lire aussi: Rachat assurance vie

COMMENT L'ASSURANCE VIE EST-ELLE STRUCTURÉE EN AUSTRALIE?

Les Australiens peuvent accéder à l’assurance vie de trois manières différentes. L’industrie est donc divisée en trois canaux distincts:

Vente au détail

Les polices d'assurance individuelles souscrites par l'intermédiaire d'un conseiller (un conseiller financier ou un conseiller en risque) sont connues sous le nom d'assurance de détail. On l'appelle aussi assurance conseillée, car elle implique généralement que le client demande conseil avant de l'acheter.

Des informations sanitaires détaillées sont fournies afin de souscrire la couverture, et le prix dépendra en partie du risque que représente la personne - en raison de sa santé, de ses loisirs et de son activité professionnelle.

Groupe

L'assurance de groupe est le cas où plusieurs personnes sont assurées en vertu d'un contrat unique. Ces «groupes» sont généralement des employés d’un employeur ou des membres d’un super fonds.

Les assureurs de groupe ne collectent pas d'informations détaillées sur chaque personne assurée, mais émettent plutôt des hypothèses sur les professions et la santé du groupe dans son ensemble. En conséquence, l’assurance collective peut souvent être moins chère que la vente au détail. En raison de l’absence d’évaluation du risque individuel, ce type d’assurance est avantageux pour les personnes qui ne sont pas en mesure de souscrire une assurance de détail - telles que celles qui exercent des professions à haut risque ou qui souffrent de problèmes de santé préexistants graves. processus de souscription au détail.

L'assurance vie souscrite auprès d'un fonds de pension de retraite peut toutefois être moins complète que celle souscrite directement.


Direct

L'assurance vie souscrite directement auprès d'un assureur est appelée assurance directe. Ce type d'assurance est parfois qualifié de non conseillé, car aucun conseil personnel n'est donné. Ce type de couverture est souvent acheté par téléphone, via des appels entrants ou sortants.

Pour cette raison, les politiques directes ont tendance à être plus simples.

LA SOUS-ASSURANCE EST UN PROBLEME MAJEUR EN AUSTRALIE

L’assurance vie est un pilier essentiel d’un plan financier, en particulier pour les familles, car la plupart d’entre nous auraient du mal à payer nos factures si nous étions incapables de travailler en raison de maladie ou de blessure. Pourtant, bien que 94% des Australiens qui travaillent aient une certaine couverture en cas de décès (généralement par le biais de leur caisse de retraite), ce montant est souvent cruellement insuffisant. Il en va de même pour la DPT et la couverture de protection du revenu.

Dans ses dernières recherches sur la couverture d'assurance-vie en Australie, Rice Warner estime que les besoins en matière d'assurance d'un couple de 30 ans avec enfants sont les suivants:

  • huit fois le revenu familial pour la couverture décès;
  • quatre fois le revenu familial pour la couverture de la DPT; et
  • 85% du revenu familial pour la couverture du revenu.
La réalité est que les niveaux médians de couverture de décès en Australie sont environ deux fois plus élevés que le revenu familial. Les taux de couverture de la DPT sont environ trois fois plus que le revenu familial, et la couverture de la protection du revenu est généralement de 75% du revenu.

Cela signifie que si l’Australien moyen réclamait une couverture décès, moins de la moitié des besoins essentiels de sa famille seraient satisfaits et il recevrait moins de 30% du montant nécessaire au maintien de son niveau de vie.

POURQUOI LES AUSTRALIENS SONT-ILS SI SOUS ASSURÉS?

Une idée fausse répandue sur le marché est que l’assurance vie n’est pas nécessaire, car l’assurance maladie offre la même couverture.

Alors que l’assurance maladie couvre certains coûts de soins de santé, y compris les frais des médecins, les frais d’hospitalisation et certains médicaments; il ne couvre pas les autres frais de subsistance. C'est là que l'assurance vie entre en jeu. Les frais de subsistance ne s'arrêtent pas et, le plus souvent, ils peuvent augmenter en raison de la nécessité de faire appel à une aide extérieure, lorsque quelqu'un est malade ou blessé.

De plus, les connaissances en matière d’assurance sont généralement faibles, ce qui rend difficile les décisions d’achat sans aide.

VOTRE RÔLE EN TANT QUE CONSEILLER EST CRUCIAL

Les conseillers financiers sont souvent en première ligne - ils traitent quotidiennement avec les clients et sont en mesure de les informer sur les options qui s'offrent à eux et de les guider lorsqu'ils font des choix plus éclairés en matière de protection financière. Mettre ce sujet au premier plan des discussions est donc un élément essentiel du rôle du conseiller.

Naviguer dans les complexités est l’autre rôle clé du conseiller. Pour la plupart des clients, il est difficile de comprendre ce qui est couvert et non couvert, ce qui est exclu et inclus, et même de combien il est nécessaire. Les conditions et les caractéristiques de la police sont (par nécessité) couvertes en détail dans une déclaration de divulgation de produit (PDS). Cependant, de nombreux assureurs-vie ne sont pas en mesure de présenter les informations de manière accessible. La plupart des PDS d’assurance vie sont des documents denses, longs et complexes, qui rendent difficiles la compréhension et la comparaison des produits.

LE PAYSAGE RÉGLEMENTAIRE DE L’ASSURANCE SUR LA VIE: CHANGEMENTS À VENIR

Un certain nombre de changements importants pourraient affecter la couverture de vos clients au cours des prochaines années. La prise de conscience de ces changements peut aider vos clients à faire face à la prochaine tempête.

Modifications apportées par le budget fédéral aux assurances dans les régimes de retraite

En mai 2018, Kelly O’Dwyer, alors trésorière, a annoncé une série de mesures visant à réformer l’assurance dans le cadre des pensions de retraite. Bien que les modifications ne soient pas encore entrées en vigueur, elles peuvent potentiellement affecter le niveau de couverture des membres du super fonds et peuvent signifier que certains sont laissés sous-assurés ou ont besoin d'examiner leurs options pour une police en dehors de super.

Le principal changement est que l'assurance au sein de super deviendra opt-in (plutôt que par défaut ou opt-out) pour les membres:

  • moins de 25;
  • avec des soldes inférieurs à 6 000 $; et
  • dont le compte n’a pas reçu de contribution depuis 13 mois («inactif»).
Pour les membres dont le solde du compte est inférieur à 6 000 $ et ceux dont le compte est inactif, la couverture sera supprimée (s’ils ne choisissent pas de la conserver par écrit) lorsque les modifications sont appliquées. En cours, tous les types de couverture (volontaire et par défaut) seront supprimés lorsqu'un compte de membre devient inactif. La date de début de ces changements n’est pas claire.

Ces changements auront des conséquences inattendues pour les membres les plus jeunes qui ont une famille qui a besoin du soutien de la couverture d'assurance et pour ceux qui pourraient ne pas être en mesure de bénéficier de la couverture optionnelle en raison de professions à haut risque ou de problèmes de santé. Des exemptions pour les membres dans ces situations ont été demandées par divers groupes de l’industrie, mais peuvent ou non avoir lieu.

Productivité Commission changements dans l'assurance en super

En décembre 2018, la Commission de la productivité a publié son rapport final sur l’efficacité du système australien de retraite. Le rapport contenait des recommandations sur la façon dont l’assurance est gérée au sein de la pension de retraite, ainsi que sur les personnes assurées par leur intermédiaire. Les principales conclusions comprennent:

  • Les polices d'assurance multiples et en double érodent les soldes des membres;
  • Les fiduciaires de pensions de retraite doivent faire davantage pour optimiser les ressources en assurance et éviter que les frais n'érodent les soldes; et
  • Les frais d’assurance en double sont «de loin le moteur le plus flagrant» de l’érosion de la balance des super fonds.

La Commission de la productivité a recommandé:

  • Une enquête publique doit avoir lieu dans un délai de quatre ans pour déterminer si l’assurance-vie devrait être incluse dans la pension de retraite sur une base par défaut;
  • Une refonte du cadre de l'assurance-vie, dirigé par l'APRA et l'ASIC; et
  • Approbation des modifications proposées par le gouvernement en matière d’assurance pension, comme indiqué précédemment.

Recommandations du rapport final de la commission royale

Le vendredi 2 février, le commissaire Kenneth Hayne a présenté son rapport final et ses recommandations sur la Commission royale d'enquête sur les banques, à la suite de son examen d'un an du secteur des services financiers, y compris de l'assurance vie. Ces conclusions ont été publiées le 4 février.

Les recommandations sur l’assurance vie incluaient:

  • La suppression des exemptions sur les commissions sur la vente d’assurance vie (et générale). Cependant, ces changements dépendraient d'une révision du secteur par ASIC en 2022, ce qui signifie qu'il n'y aurait pas de changements immédiats.
  • La suppression des commissions sur tous les produits d'assurance, y compris l'assurance vie.
  • L’interdiction de la vente par téléphone ou du «colportage» d’assurance.
  • Le reclassement de l’assurance obsèques en tant que service financier, c’est-à-dire qu’il entre maintenant dans le régime réglementaire de l’ASIC.
  • Une surveillance accrue du marché de l'assurance-vie collective.
  • Les consommateurs doivent être mieux protégés par un amendement à la Loi sur les contrats d'assurance, qui remplace "obligation de divulguer" par "l'obligation de prendre des précautions raisonnables pour ne pas faire de fausses déclarations à un assureur".

PRINCIPALES CONSIDÉRATIONS DES CONSEILLERS

Vous devez répondre à de nombreuses questions avant de pouvoir vous assurer que vous avez recommandé la couverture d'assurance adaptée à vos clients. Les questions clés sont:

  • Quel est le niveau d'assurance maladie de votre client? En cas de maladie grave ou d'accident, qu'est-ce qui sera couvert en plus de ce que Medicare offre? L'assurance vie devra-t-elle compléter les frais médicaux ou est-ce déjà couvert par une assurance maladie privée?
  • Les avantages accessoires sont-ils importants? Quel niveau de soutien votre client a-t-il autour de lui et qu'est-ce qui devra être financé s'il est malade ou blessé?
  • Quels autres membres de la famille comptent sur votre client? De quel soutien auront-ils besoin?
  • Les prestations de réadaptation sont-elles couvertes par votre politique de protection du revenu - sont-elles souhaitées?
  • Qu'est-ce qui est exclu? Il existe généralement trois types d'exclusions:
  • Les exclusions absolues qui s'appliquent à tout le monde, par exemple le non-paiement si la cause de la blessure ou de la maladie est le suicide;
  • Une exclusion générale par rapport à toute condition existant déjà lors de la souscription d’une assurance (appelée «exclusion de conditions préexistantes»); et
  • Des exclusions spécifiques peuvent également s'appliquer lorsque le client a été souscrit médicalement pour couverture.
  • Les primes échelonnées ou nivelées conviennent-elles mieux? Les primes échelonnées commencent au plus bas et augmentent avec le temps, à mesure que les risques associés à la police augmentent avec l'âge du titulaire de la police. Les primes nivelées ne changent pas avec le temps, mais commencent généralement plus haut.
  • L’assurance à l’intérieur ou à l’extérieur de la pension de retraite convient-elle mieux à la situation du client? La source du versement des primes et les conséquences fiscales du versement des prestations sont des considérations.
  • Qu'est-ce qui est couvert par une police de groupe, notamment par le biais de la pension de retraite? Comment des politiques supplémentaires fonctionnent-elles ensemble? Un problème clé pour de nombreux clients est qu’ils sont couverts par un certain nombre de comptes de pension de retraite. Cela peut poser des problèmes en matière de couverture de la protection du revenu en particulier. Ces polices paient un maximum de 75% du revenu et compenseront les autres polices offrant des prestations de revenu similaires.
  • Qu'advient-il de l'assurance vie si votre client déplace des super fonds ou démarre une SMSF?
  • Quel pourrait être le résultat pour votre client si les modifications proposées du budget et de la commission de la productivité sont mises en œuvre? La préparation maintenant pourrait alléger la charge de travail lorsque ces modifications se produisent.
Source: http://www.journalassurance.com/search/label/assurance-vie
Share:

POURQUOI LE FUTUR DE L'ASSURANCE VIE PEUT DÉPENDRE DE VOTRE PRÉSENCE EN LIGNE

LE FUTUR DE L'ASSURANCE VIE

Ne postez pas de photos de vous-même en train de fumer sur les sites de médias sociaux. Publiez des photos de vous-même en train de courir. »Ces deux suggestions figurent dans un article récent du Wall Street Journal sur les nouvelles règles de l’État de New York sur la manière dont les sociétés d’assurance vie peuvent utiliser les données publiques pour établir les primes. Ces conseils - sous la rubrique "Ce que vous payez pour l'assurance vie pourrait dépendre de votre prochain message Instagram" - semblent inquiétants, laissant présager un avenir sous surveillance où les tweets sur l'escalade pourraient faire mal à votre portefeuille et où des services existent pour conserver des photos attrayantes pour les compagnies d'assurance.

En réalité, votre prochain post Instagram a au moins une incidence sur le montant de votre assurance-vie que vous payez. Il est déjà légal, et de plus en plus courant, que les assureurs sur la vie utilisent des sources de données publiques dites «non traditionnelles», notamment des pointages de crédit, des documents judiciaires et des dossiers de véhicules à moteur, pour éclairer les décisions en matière de souscription d’assurance, bien que peu d’utilisateurs utilisent des données de médias sociaux réels. .

New York est tout simplement le premier État à avoir publié des directives sur cette pratique. Il déclare que les données non traditionnelles sont acceptables tant qu’une entreprise ne fait pas de distinction entre facteurs raciaux, religieux ou d'orientation sexuelle. D'autres États sont susceptibles de regarder et de suivre. (Le département des services financiers de l'État de New York, qui a publié les directives, a refusé de désigner un porte-parole disponible pour commenter.)

Les compagnies d’assurance-vie veulent mettre à jour leurs méthodes et rendre leurs activités plus efficaces. Les consommateurs craignent que leurs informations publiques ne soient utilisées de manière discriminatoire. La nature de l’industrie ne fait rien non plus pour atténuer ces craintes, car l’assurance vie différencie par nature les individus; des facteurs différents amènent les gens à payer des primes différentes. Les régulateurs gouvernementaux veulent concilier les intérêts des clients et des entreprises, mais ce ne sera pas simple.

Lire aussi: Assurance vie caisse epargne

L’assurance-vie est une tentative de protéger financièrement les autres en cas de décès imprévu. Vous payez une prime et si vous décédez dans un certain délai, la compagnie d’assurance paye les survivants. Sinon, la compagnie d'assurance garde cet argent. Le processus d'établissement des taux de prime peut être lent et invasif. (Cela varie également d'une entreprise à l'autre, car les méthodes de souscription sont considérées comme des secrets commerciaux.) En règle générale, un client remplit une demande qui inclut les antécédents médicaux et des questions sur le tabagisme et d'autres habitudes de vie. Dans d'autres situations, ils subiront également un examen pouvant inclure un électrocardiogramme et une analyse d'échantillons de sang et d'urine. Les souscripteurs ayant une expérience de la science actuarielle utilisent toutes ces informations pour calculer les niveaux de risque et fixer un taux.

Les algorithmes accélèrent ce processus - bien qu’il n’y ait pas beaucoup de cas où une décision est entièrement automatisée - et peuvent le rendre plus précis. Parfois, l’algorithme donne le feu vert à une personne pour qu’elle n’ait pas à subir les tests médicaux invasifs. La commodité de recevoir immédiatement une police est attrayante pour ceux qui ne veulent pas attendre des semaines pour un rendez-vous chez le médecin, et cela peut conduire à davantage de polices d’assurance vie. Et bien que les ventes d’assurance vie aient toujours été des interactions face à face avec des agents, ce mode perd rapidement de sa popularité, ce qui signifie que les processus algorithmiques sont meilleurs pour les ventes en ligne.

Les données non traditionnelles entrent en jeu de deux manières différentes. Premièrement, des données en bloc et anonymisées sont utilisées pour former ces algorithmes. Ils apprennent ainsi, par exemple, qu'un pointage de crédit de 450 correspond à un risque de décès plus élevé de 20%. Ces données proviennent des nombreux fournisseurs de données grand public qui collectent, construisent et vendent des catalogues de ces informations. Ensuite, lorsque Jane Doe ira acheter une assurance-vie, un programme distinct effectuera une recherche sur le Web à la recherche de ses archives publiques existantes pour alimenter l'algorithme.

Lire aussi: Rachat partiel assurance vie

Cependant, l’utilisation des données des médias sociaux est rare, selon Samantha Chow, analyste en assurance vie du groupe Aite. Selon le Journal, sur un groupe de 160 assureurs enquêtés par l'État de New York, un seul utilisait les médias sociaux et d'autres activités liées à Internet, bien que certains fournisseurs aient communiqué des données basées sur des détails tels que comment le consommateur apparaît sur une photo. "

Et lorsque les médias sociaux sont utilisés, ils servent généralement à réduire la fraude. Des outils tels que Carpe Data utilisent des noms, des courriels et des anniversaires pour rechercher sur Internet des informations pouvant indiquer si une personne a menti sur le fait de fumer ou de consommer de la drogue. Les résultats ne seront pas utilisés pour refuser un candidat, mais ils peuvent être utilisés pour déplacer une personne dans une classe d’évaluation plus risquée avec des primes plus élevées, dit Chow.

Il est simple pour un algorithme de ne pas utiliser explicitement des facteurs raciaux tels que «Asiatique» ou «Noir», ni aucune des classes protégées mentionnées dans les directives de New York. Mais si le modèle inclut si quelqu'un a diffusé Crazy Rich Asians ou Black Panther, «vous avez un proxy pour la race dans votre modèle», déclare Madeleine Udell, professeure de recherche opérationnelle à la Cornell University. De plus, lorsque les modèles se compliquent, il peut être difficile de déterminer le facteur exact qui a provoqué un résultat donné.

Lire aussi: Assurance vie: protection financière pour tous les Australiens

Une façon de tester la discrimination consiste à examiner les résultats. Pouvez-vous prédire les résultats en utilisant un attribut protégé tel que race? «Si, au lieu d’utiliser les données initiales pour prendre une décision d’assurance vie, je peux prédire la prime simplement en utilisant la race, c’est un signe que mon modèle est trop corrélé à des attributs protégés», déclare Udell. "Si [un attribut protégé comme la race] ne m'aide pas à prédire les résultats, alors le modèle n'est peut-être pas aussi discriminatoire."

Cette suggestion ne résout toujours pas un autre problème, qui n’est pas du tout technologique. Bien que la loi puisse protéger contre la discrimination sur la base de la religion ou de l’origine nationale, elle ne protégera pas les personnes contre un certain nombre d’autres types de discrimination qu’un algorithme pourrait déterminer comme pertinentes. Comme toutes les tarifications d'assurance sont discriminatoires, l'important est de déterminer le moment où cela compte vraiment, déclare Rick Swedloff, professeur de droit à l'université Rutgers et expert en assurances et données volumineuses. Dans le contexte de l’assurance vie, il est clair que les personnes plus âgées paieront plus que les personnes plus jeunes, mais peu de gens s’inquiètent de ce jugement. Alors, est-ce bien de discriminer pour fumer, ce qui se passe déjà? Peut-on discriminer les personnes qui visitent Pinterest si on sait qu'elles ont tendance à mourir plus jeune?

"Je pense que dire qu'il faut prouver que quelque chose n'est pas discriminatoire est une punition reposant sur la question normative difficile de savoir" qu'est-ce qui est discriminatoire? " avocat et boursier postdoctoral au Data & Society Research Institute. "Je ne sais pas si, en tant que société, nous avons encore les bonnes réponses à cela."

Lire aussi: Rachat assurance vie

Même si les conseils du Wall Street Journal ne sont peut-être pas tout à fait nécessaires, la technologie évolue rapidement. Les experts craignent que, si ce monde de surveillance des médias sociaux se concrétise, des algorithmes opaques et des données décontextualisées pourraient conduire à des primes injustement plus élevées ou aux personnes qui ne savent pas comment signaler efficacement leur santé. «Il se peut que vous soyez en bonne santé et que vous travaillez beaucoup, mais vous n’avez ni la capacité, ni les connaissances, ni les ressources nécessaires pour savoir comment vous représenter sur les médias sociaux de la bonne manière», déclare Karen Levy, chercheuse en surveillance. sociologue à l'Université Cornell. L'exemple classique est celui des cours préparatoires SAT, suivis par des étudiants plus aisés. L’étudiant qui suit le cours n’est pas nécessairement plus intelligent au début, mais il sait quoi faire et comment se préparer à montrer qu’il est intelligent.

Outre le risque d'augmentation des primes, être surveillé - ou croire que vous êtes surveillé - change les gens. Par exemple, les utilisateurs de Wikipedia ont modifié leurs recherches après les révélations d’Edward Snowden. Les gens adaptent leur comportement en observation et il y a un coût réel à toujours penser (et à craindre) à la façon dont les actions dans un domaine de notre vie affecteront un domaine apparemment sans rapport. «Si nous disons que nous allons vous juger en fonction de vos associés, cela empêche nécessairement de savoir avec qui vous vous associez ou avec ce que vous êtes prêt à révéler», dit Levy. «Et c’est un droit constitutionnel fondamental de parler et de s’associer. Si nous commençons à enfreindre cela en créant de la peur, c'est une décision énorme. "

Udell accepte. «Si vous craignez que les informations que vous consommez soient retenues par les compagnies d’assurance et utilisées pour augmenter les prix qu’elles vous facturent, cela limitera peut-être le type d’informations que vous consommez», dit-elle. "Si vous pensez qu'ils vont savoir que vous avez rejoint un groupe de soutien en santé mentale sur Facebook, vous ne rejoindrez peut-être pas ce groupe de soutien en santé mentale, et ce serait très grave."

En l'absence de lois générales limitant l'utilisation de ces informations publiques, la solution habituelle consiste à appeler à la transparence. Du point de vue de la réglementation, il est important que les entreprises informent les consommateurs de l’utilisation de nouveaux algorithmes et de nouveaux ensembles de données, et de la manière dont cela pourrait affecter les choses, selon un porte-parole de la National Association of Insurance Commissioners.

Certains, comme la Massachusetts Mutual Life Insurance Company, tentent de tenir compte de ces faits. MassMutual a récemment créé un outil destiné aux consommateurs, qui explique un peu aux clients comment différents éléments de données influencent le risque d’assurance vie. Mais à cause des secrets commerciaux et de la propriété intellectuelle, les organisations ne partageront jamais pleinement les détails de leur processus de souscription, selon Charlotte Tschider, professeure de droit à l’Université DePaul. "Ils ne vous disent pas exactement ce qui a été utilisé dans les calculs", dit-elle, "et je ne suis pas sûr qu'une divulgation détaillée du fonctionnement de l'algorithme soit utile."

La plupart des consommateurs ne comprendront pas la technologie et il y a une limite à ce que la transparence peut réaliser quand elle n’est pas alimentée. Tschider appelle certaines "affaires" des "contrats d'adhésion", dans lesquels une partie a beaucoup plus de pouvoir que l'autre. Nous ne pouvons pas négocier avec des politiques de confidentialité (que personne ne lit), et la politique la plus transparente au monde n’aide en rien si nous devons vraiment utiliser le service.

À New York, "chacun fait son devoir" pour comprendre ce que signifie ne pas être discriminatoire, a déclaré Diane Stuto, directrice générale des affaires législatives et réglementaires du Life Insurance Council de New York. Il sera plus facile pour certaines de se conformer que d’autres et le résultat pourrait être que certaines sociétés décident de ne plus proposer de souscription algorithmique à New York. «Nous voulons pouvoir proposer ces programmes parce que nous pensons qu’ils sont l’avenir. Nous sommes donc aux prises avec des détails et nous essayons de comprendre ce que cela signifie», déclare Stuto.

Une option pourrait être de réaliser une évaluation algorithmique de l'impact et d'exécuter des tests similaires à celui décrit par Udell. Même les entreprises privées pourraient être obligées de faire ces évaluations, ce qui implique de poser des questions telles que: Quels types de données une entreprise utilise-t-elle et pourquoi? Que testez-vous avec et sans? "Il ne suffit pas de partager le code", déclare Selbst. "Ils doivent être en mesure de montrer qu'ils ont testé le biais, et quels types de considérations ont été pris en compte."

Swedloff et lui sont tous deux d’accord pour dire que demander aux entreprises de revoir leurs pratiques est la première étape pour comprendre quand il convient de demander à certains groupes de payer davantage. «Le plus important des analyses d’impact est de comprendre les logiques suivies par les entreprises et de s’assurer qu’elles réfléchissent réellement et font de leur mieux pour faire leurs devoirs», poursuit M. Selbst. Une des raisons pour lesquelles nous ne sommes pas d’accord sur le point de savoir quand il est acceptable de discriminer et quand ce n’est pas le cas, c’est parce que nous n’avons pas toutes les informations sur ce qui se passe. "Nous ne comprenons pas quelles sont les décisions qui ont conduit à ces algorithmes", ajoute-t-il. "Une fois que le public aura compris cela, nous pourrons avoir plus de débats motivés."
Share:
 
DMCA.com Protection Status