APRA pèse sur les réformes de réadaptation des travailleurs

L'organisme de réglementation prudentielle a demandé aux décideurs de faire preuve de «prudence» dans tout changement législatif qui donnerait aux assureurs-vie un rôle dans la réadaptation des travailleurs.

La réforme ne doit pas se faire au détriment des consommateurs, avertit l'Autorité de régulation prudentielle australienne (APRA).

"L'interaction entre les textes législatifs pertinents qui ont un impact sur cette question est ... complexe", indique-t-il dans une déclaration à une enquête parlementaire.

«Si le gouvernement envisageait de modifier le cadre législatif administré par divers organismes, l'APRA croit qu'il faudrait veiller à ce qu'il n'y ait pas de conséquences imprévues et que les résultats souhaités continuent d'être atteints dans l'assurance-vie, l'assurance maladie privée et le système de santé plus généralement. "

Des preuves anecdotiques suggèrent que les cadres réglementaires actuels ont pu être préjudiciables aux assurés dans certaines situations, dit l'APRA.

"Il est de plus en plus évident qu'une intervention précoce devrait, en principe, améliorer les résultats pour les assurés, car la probabilité qu'une personne retourne au travail diminue considérablement plus son absence ... pendant que ses dépenses médicales augmentent."

La National Insurance Brokers Association affirme que l'ensemble des mécanismes de financement potentiels pour la réadaptation et le soutien des travailleurs devrait être pris en compte dans toute révision.

La proposition de l'assureur Allianz appuie le changement législatif visant à permettre aux assureurs-vie de financer des programmes de réadaptation pour les prestataires blessés.

"Une telle législation favoriserait un rétablissement optimal des blessures et des maladies et atténuerait les effets de l'invalidité à long terme et de l'inactivité", explique Allianz.
Share:
 
DMCA.com Protection Status