Soutenir les normes ACORD, c'est ce que disent les professionnels de l'informatique et de la réassurance en Crucial

Julien Victor, d'Effisoft, estime que les solutions cloud ont un impact sur les systèmes de gestion de réassurance

PARIS-27 juin 2018 - A l'occasion d'une récente réunion des meilleurs professionnels de la réassurance à Paris, Julien Victor, directeur général d'Effisoft, a couvert les grandes tendances de la technologie de gestion de la réassurance.

Effisoft, éditeur de logiciels pour les professionnels de l'assurance et de la réassurance, a participé à un récent panel sur la modernisation des opérations de réassurance coparrainé par Swiss Re et SCOR pour le compte de Ruschlikon Initiative et soutenu par l'APREF (Association des professionnels de la réassurance en France).

Les participants comprenaient des experts de 30 assureurs, réassureurs, courtiers, cabinets de conseil et éditeurs de logiciels. Ils ont discuté de questions telles que les normes comptables et les flux de travail P & C, la numérisation et la création de valeur.

Victor a parlé de la transformation numérique dans le secteur de l'assurance en France. Il a également couvert le potentiel du marché pour les solutions de gestion de réassurance.

"Face à l'innovation constante engendrée par les big data, l'intelligence artificielle, la blockchain, la business intelligence et le cloud, les assureurs s'intéressent également à la centralisation et à l'automatisation de la réassurance.

"Très souvent, on nous demande de remplacer les fichiers Excel, très peu d'acteurs en France et ailleurs disposent d'un système de réassurance dédié, il y a donc de réelles opportunités pour les projets informatiques dans ce domaine."

La discussion s'est ensuite concentrée sur la dématérialisation des échanges.

Les experts ont tous convenu de la nécessité de réengager l'industrie de l'assurance en France en ce qui concerne les normes ACORD.

"Par exemple, les services informatiques devraient être plus impliqués dans les projets de réassurance", a déclaré Victor, "car la mise en œuvre des normes ACORD est délicate et les experts en réassurance et les professionnels de l'informatique devraient gérer conjointement de tels projets".

Une autre évolution serait l'amélioration des normes ACORD afin d'élargir leur couverture, gérer tous les types d'échanges et ainsi répondre à tous les besoins des professionnels de la réassurance.

En ce qui concerne la dématérialisation, Victor a soutenu l'initiative Ruschlikon, qui a également participé. Il estime que «l'adoption de solutions logicielles et l'émergence de solutions cloud pour la gestion de la réassurance devraient permettre une meilleure diffusion des normes ACORD et un groupe de travail devrait être mis en place prochainement par l'initiative Ruschlikon».
Share:
 
DMCA.com Protection Status