Christophe Berthonneau -Le Groupe F crée des feux d'artifice parmi les plus innovants du monde

Christophe Berthonneau : La première fois que j'ai été vraiment touchée par le feu, c'était quand j'étais adolescente. Je travaillais dans une fonderie de métaux où j'ai découvert la fusion des métaux, la lumière sur les ouvriers et l'étincelle quand le feu a touché les choses. C'était le début pour moi.

Christophe Berthonneau : La première fois que j'ai été vraiment touchée par le feu, c'était quand j'étais adolescente. Je travaillais dans une fonderie de métaux où j'ai découvert la fusion des métaux, la lumière sur les ouvriers et l'étincelle quand le feu a touché les choses. C'était le début pour moi.

Rappelez-vous, le feu n'est pas un élément mais plutôt le temps intermédiaire - un court moment d'énergie qui est très impressionnant et dont vous vous souvenez.

J'ai commencé à réfléchir à la façon dont les gens n'avaient jamais utilisé le feu de manière théorique, alors j'ai commencé à repenser à ce que le feu signifie conceptuellement pour nous. J'ai commencé avec le soleil, comment il a été créé par une explosion nucléaire massive et nous fournit notre lumière, puis comment le soleil a révélé le cosmos.

Le contraire de ceci est le temps de la destruction, le temps de quelque chose qui disparaît. Ce que vous voyez aujourd'hui dans le ciel a peut-être déjà disparu car au moment où il vous arrive, il est peut-être déjà terminé. Ce genre de subversion court dans tout mon travail.

Pour moi, il s'agit de montrer comment on peut montrer quelque chose et le ressentir en soi et quelle sorte de poésie on peut développer dans la contradiction entre les deux.

L'idée du Groupe F vient du théâtre de rue. Beaucoup de membres du Groupe F sont venus de l'extérieur des théâtres traditionnels dans les années 1980 et essayaient d'exprimer quelque chose dans le domaine public. Nous avions aussi passé beaucoup de temps à jouer au feu et au feu d'artifice. , donc nous avions créé une structure pour réinventer la façon d'utiliser la belle lumière de la pyrotechnie et de la flamme.

Il embrase le ciel de Paris depuis un petit village perdu au milieu des rizières. Christophe Berthonneau, fondateur du Groupe F, signe le feu d'artifice qui jaillira au sommet de la tour Eiffel ce samedi, à l'occasion du 14 juillet. Il a conçu chaque séquence dans une école désaffectée dont il a fait ses bureaux, à Mas-Thibert - un village de harkis longeant le delta du Rhône, à 15 kilomètres de la mer. On le retrouve un samedi matin, clope au bec, en train de finasser les détails d'un prochain spectacle. « J'ai commencé à six heures du matin », justifie-t-il pour se servir un troisième café. Sur son bureau, pratiquement autant d'écrans d'ordinateur qu'un trader de la City. Rio de Janeiro, Djeddah, Mexico, Istanbul, Doha : le Groupe F s'exhibe partout dans le monde. On est loin des années 80, où les commandes de feux d'artifice se faisaient au kilo, auprès des responsables « achats » des communes françaises.

Très informatisée, la pyrotechnie associe désormais bandes-son, effets spéciaux, lasers et projections d'image. La PME a beau être totalement mondialisée, elle n'empêche pas son fondateur de cultiver un certain côté saltimbanque. Ses journées, Christophe Berthonneau les passe d'ailleurs avec des intermittents, chargés de nourrir la magie des spectacles : chanteurs, danseurs, jongleurs, funambules, vidéastes...

Sa notoriété a explosé avec l'embrasement de la tour Eiffel pour le passage à l'an 2000. C'était la première fois que des feux d'artifice étaient projetés à l'horizontale, et non plus vers le ciel. La prouesse lui vaudra un article dans le magazine américain Forbes. La clôture de la Coupe du monde de football, en 1998, créer la sensation avec une étoile de feu qui fait le tour du stade, comme celle des supporters. La matière plastique qui compose le toit rendait la chose difficile difficile, les risques de feu semblant insurmontables ... «Jusqu'à ce que nous les fassions ...» déclare Christophe Berthonneau qui a dû inventer, pour cela, des artifices ne tombant plus vers le sol.

Le nombre de lumières, de systèmes informatiques, de machines de synchronisation ... Ses générateurs de flammes deviennent des références que s'arrachent les parcs Disney et Astérix. Ils permettent de projeter le pétrole sous pression devant des électrodes commandées à distance, et donner ainsi naissance à des flammes modulables, utilisables tout quand. L'outil a été copié par la concurrence. Des brevets, l'artificier ne veut pas plus en entender parler. «Nous avons renoncé à protéger nos inventions. Notre stratégie, c'est de courir plus vite que les voisins », résume Christophe Berthonneau. Le quinquagénaire n'est malheureusement pas le maître de son temps: les plus ambitieux requièrent des années de négociations avec les pouvoirs publics. Comme ce fut le cas pour le spectacle inaugural du Louvre d'Abu Dhabi, l'an dernier ... commandé six ans avant son exécution!

Futuristes, ces spectacles sont conçus dans un hameau parmi les plus rustiques qui soient. Les 20 salariés du Groupe F travaillent dans une ancienne coopérative viticole ayant longtemps produit du « gros rouge » à 12 degrés. Vaste de 600 hectares, elle abrite une ancienne cave de stockage - parmi les plus grandes d'Europe - où s'empilent dans un joyeux désordre des rangées de mortiers, des kilomètres de câble, des centaines de moulages... La majorité de ces produits est fabriquée dans la ville chinoise de Liuyang, devenue la capitale mondiale de la pyrotechnie. Des hirondelles virevoltent entre les trois étages. Des chauves-souris aussi.

Seuls absents, les explosifs qui permettent d'allumer les feux. La prudence veut qu'on les sépare du reste. Ils sont donc entreposés dans le département voisin du Vaucluse. À l'entrée du bâtiment s'entassent cinq embarcations de fortune, qu'on imagine mal faire le tour du monde pour assurer les spectacles sur l'eau de Doha, Djeddah ou Dubaï.

Christophe Berthonneau est ce qu'on appelle « un enfant de la balle ». À 13 ans, il remplace le régisseur son et lumière du petit théâtre Mouffetard dans lequel jouait sa mère. Il se fait assez rapidement sa propre idée de la nature du geste artistique. « Créer n'est pas un acte sacré. Réussir quelque chose une fois ne fait pas de vous un génie, assure-t-il. Créer, c'est toujours relever un nouveau défi, oser se mettre en danger. »

Encore jeune, il rejoint la compagnie de théâtre de rue Ilotopie. Il apprend énormément, mais cela ne suffit pas pour vivre. Sa fascination pour le feu naît lorsqu'il est embauché comme intérimaire dans une aciérie de Fos-sur-Mer, instantanément envoûté par la vitalité des coulées de fonte. Des flammes au spectacle pyrotechnique, le chemin est tracé.

Un collectif plus soudé que jamais

Entouré des autres membres du Groupe F, créé en 1990, il multiplie les expérimentations pour transformer l'univers classique des feux d'artifices en art total. Aujourd'hui, le Groupe F, réclamé partout à travers le monde, jouit d'une notoriété internationale. Il a embrasé la tour Eiffel la nuit du passage à l'an 2000, signé les spectacles d'ouverture et de clôture des JO d'Athènes en 2004 et, surtout, comment l'oublier, le feu d'artifice pour la finale de la Coupe du monde de football, au Stade de France, en 1998.

La plus grande fierté de son directeur artistique, sa satisfaction est cependant de mesurer le plaisir que la grande famille du Groupe F (près de 70 personnes) prend à travailler ensemble. Face au nouveau défi qui l'attend, le collectif artistique, composé de membres venus d'horizons très différents, est plus soudé que jamais.

90 minutes d'illuminations, de feu et de musique

Après avoir été sollicité pendant plus de dix ans par le Domaine de Versailles , Christophe Berthonneau a finalement cédé. « Avant, je ne me sentais pas prêt. Le site a une charge historique immense. Et un caractère particulier. Sans parler de l'espace à couvrir », explique-t-il. Avant d'accepter, il a procédé par étapes. Observation et appropriation du lieu, travail sur la partie pyrotechnique des spectacles donnés par Bartabas en 2004 et 2005, et enfin conception du spectacle, dès l'automne 2005.

Depuis, l'équipe de musiciens, comédiens, techniciens et acrobates travaille d'arrache-pied sur La Face cachée du soleil. Articulée en cinq actes, cette pièce théâtrale pyrotechnique retrace la vie de Louis XIV en quatre-vingt-dix minutes d'illuminations, de feu et de musique. Le spectacle, qui jouera sur l'alliance entre l'eau, les flammes et la lumière, fait notamment appel à des compositions électro-baroques de Scott Gibons, Laurent Dehors et Éric Travers.

Mais le plus délicat n'a pas été le mariage des différents arts. « La grande difficulté avec ce spectacle a été d'apprivoiser l'espace, raconte Christophe Berthonneau. Il faut le laisser être tout en se l'appropriant. » Le pari est risqué, surtout pour ce groupe qui jouit d'une aussi flatteuse réputation. « Ça va bien marcher », assure Christophe Berthonneau.







COMMENTS

Nom

achats-intelligents,1,actualites-assurance,221,alliance-assurance,6,allianz,11,allianz-assurance,32,allstate,2,assurance-allianz,9,assurance-asie,2,assurance-auto,167,assurance-auto-2019,31,assurance-automobile,26,assurance-avis,3,assurance-aviva,8,assurance-britannique,1,assurance-canada,12,assurance-chine,4,assurance-chubb,8,assurance-civile,8,assurance-coree,1,assurance-etats-unis,17,assurance-habitation,25,assurance-inde,6,assurance-irlande,1,assurance-japon,4,assurance-limousin,2,assurance-lloyd,3,assurance-lloyds,3,assurance-maladie,34,assurance-moto,1,assurance-nouvelle-zelande,1,assurance-retraite,1,assurance-royaume-uni,9,assurance-sante,46,assurance-scooter,1,assurance-usa,1,assurance-vie,95,assurance-vie-2019,22,assurance-voiture,10,Assurance-voyage,58,assurances-aig-france,3,assureur,2,asurance-axa,29,auto-assurance,27,axa,25,axa-asurance,41,banque,17,brexit,23,brexit-france,13,canada-assurance,8,chubb,7,chubb-assurance,11,chubb-france,5,cinema,2,courtiers,3,courtiers-assurance,6,culture,1,cyber-assurance,14,dernieres-actualites,66,droit-assurances,2,economie,45,economie-actualites,6,economie-americaine,1,economie-canada,2,economie-chine,4,economie-europeenne,7,economie-france,3,emploi,4,entreprise,4,entreprises,7,finance,143,finance-assurance,87,financement,8,financier,50,financiere,9,financierement,1,financieres,5,france,33,franchise-assurance,6,fraude-assurance,42,immobilier,1,insurtech,6,investissement,5,investit,5,lemonade,2,lloyd,2,lloyd-assurance,3,lloyds,4,lloyds-assurance,3,marche-assurance,6,news-economie,8,pacifica-assurance,2,pret-de-credit,3,prudential-assurance,2,reassurance,1,retraite,1,royaume-uni,3,sante-france,1,societe,6,soins-medicaux,1,sport,3,technologie,9,voiture,8,voitures,5,zurich-assurance,1,
ltr
item
Journal de l'assurance: Christophe Berthonneau -Le Groupe F crée des feux d'artifice parmi les plus innovants du monde
Christophe Berthonneau -Le Groupe F crée des feux d'artifice parmi les plus innovants du monde
Christophe Berthonneau : La première fois que j'ai été vraiment touchée par le feu, c'était quand j'étais adolescente. Je travaillais dans une fonderie de métaux où j'ai découvert la fusion des métaux, la lumière sur les ouvriers et l'étincelle quand le feu a touché les choses. C'était le début pour moi.
Journal de l'assurance
http://www.journalassurance.com/2018/07/christophe-berthonneau-le-groupe-f-cree.html
http://www.journalassurance.com/
http://www.journalassurance.com/
http://www.journalassurance.com/2018/07/christophe-berthonneau-le-groupe-f-cree.html
true
4010052063612311811
UTF-8
Loaded All Posts Not found any posts VOIR TOUT Voir plus Reply Cancel reply Delete By Home PAGES POSTS VOIR TOUT RECOMMENDED FOR YOU LABEL ARCHIVE SEARCH ALL POSTS Not found any post match with your request Back Home Sunday Monday Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat January February March April May June July August September October November December Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec just now 1 minute ago $$1$$ minutes ago 1 hour ago $$1$$ hours ago Yesterday $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago more than 5 weeks ago Followers Follow THIS CONTENT IS PREMIUM Please share to unlock Copy All Code Select All Code All codes were copied to your clipboard Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy
actualites-assurance allianz allianz-assurance assurance-allianz assurance-asie assurance-auto assurance-auto-2019 assurance-automobile assurance-aviva assurance-britannique assurance-canada assurance-chine assurance-chubb assurance-coree assurance-etats-unis assurance-habitation assurance-inde assurance-japon assurance-limousin assurance-lloyd assurance-lloyds assurance-maladie assurance-moto assurance-nouvelle-zelande assurance-retraite assurance-royaume-uni assurance-sante assurance-scooter assurance-usa assurance-vie Assurance Voiture Assurance-voyage assurances-aig-france assureur asurance-axa auto-assurance axa axa-asurance banque brexit brexit-france canada-assurance chubb chubb-assurance chubb-france courtiers courtiers-assurance cyber-assurance dernieres-actualites droit-assurances emploi entreprise entreprises finance finance-assurance financement financier financiere financierement financieres france fraude-assurance immobilier insurtech investissement investit lloyd lloyd-assurance lloyds lloyds-assurance pret-de-credit prudential-assurance reassurance retraite royaume-uni sante-france societe soins-medicaux voiture voitures zurich-assurance économie