Grande-Bretagne salue Trump avec des protestations, ballon 'Trump Baby'

Des milliers de personnes ont défilé à Londres le 13 juillet tandis que le président Trump rencontrait le Premier ministre britannique Theresa May et la reine Elizabeth II lors de sa première visite d'Etat.
Journal Assurance,LONDRES - Une escouade de "baby-sitters" en vestes orange a pompé de l'hélium dans un gigantesque ballon "Trump Baby" et l'a fait flotter au-dessus de l'abbaye de Westminster, déclenchant une journée de grandes manifestations pacifiques et souvent moqueuses contre la visite du président Trump.

Bien qu'il y ait eu des rassemblements à travers la Grande-Bretagne, le plus grand était dans le centre de Londres. Dans la foule qui bougeait lentement, il y avait des «drag queens contre Trump», des «familles contre Trump», des «trompettistes contre Trump» - vous l'appelez.

La police n'a pas donné d'estimation officielle de la taille de la foule. Les organisateurs ont affirmé que plus de 100 000 personnes étaient dans les rues.

Les manifestants ressemblaient à Londres: urbain et libéral, amenant leurs enfants et leurs chiens. De nombreux signes étaient faits à la main et drôles. "Relation spéciale? Je veux un divorce."

Dans les interviews, certains ont dit qu'ils pensaient que Trump était un tyran. D'autres le décrivent comme un misogyne ou un agresseur sexuel. Il y avait beaucoup de pancartes avec le mot "grab" ceci ou cela, faisant référence à l'enregistrement audio "Access Hollywood" de Trump.

Les marcheurs ont dit qu'ils s'inquiétaient du changement climatique, de l'Union européenne, des immigrés, des territoires palestiniens, des droits des homosexuels, de la civilité et de la montée du populisme de droite. Le mot "fasciste" a été utilisé. Beaucoup ont mentionné la politique de Trump consistant à séparer les enfants de leurs parents lorsqu'ils ont été capturés illégalement en traversant la frontière américano-mexicaine, un outil d'application de la loi maintenant remis dans la boîte.
Share:
 
DMCA.com Protection Status