L'UE a besoin d'un accès accru au marché énergétique mondial

L'évolution de la situation géopolitique à notre frontière orientale - avec une Russie hyperactive et expansive - n'a pas encore suffi à convaincre l'Europe de mettre fin à sa dépendance énergétique vis-à-vis d'un seul fournisseur externe. C'est pourquoi je salue la décision du Conseil de l'énergie d'accélérer la mise en œuvre des projets cruciaux d'intérêt commun (PCI) sur les corridors gaziers nord-sud et sud. Je pense que les États membres d'Europe centrale et orientale devraient tirer parti de cette nouvelle stratégie de développement de plates-formes de gaz naturel liquéfié (GNL) en Europe du Sud et réorienter leurs listes PCI afin d'interconnecter leurs réseaux aux nouveaux hubs. En faisant cela, ils peuvent immédiatement lever leur dépendance sur les pipelines russes existants et accéder aux marchés mondiaux.

La solution à l'état actuel du jeu n'est donc pas la confrontation, mais la réorientation. À ce stade, l'approvisionnement énergétique de l'UE est profondément tributaire des routes qui traversent ses frontières orientales. Le flux unidirectionnel est-ouest, les interconnexions insuffisantes et les marchés nationaux monopolisés sont dangereux à la fois pour des raisons de sécurité et économiques. Plus l'UE se tourne vers l'Est, plus elle sera dépendante de la Russie et moins elle pourra tirer profit des chaînes de valeur mondiales. Alors que le monde continue à se rétrécir, l'Europe doit se tourner plus résolument vers sa porte d'entrée naturelle vers l'économie mondiale.

L'accès au marché énergétique mondial et les nouvelles voies d'approvisionnement sont la clé de la compétitivité à long terme de notre industrie. C'est pourquoi je crois en un accord élargi sur le commerce de l'énergie dans le cadre de l'accord de partenariat commercial et d'investissement transatlantique. Les consommateurs européens devraient bénéficier des profondes ruptures de prix entre les marchés américain et européen qui sont, par exemple, fixées aujourd'hui à un ratio de trois pour un pour le gaz.

En plus de s'engager à conclure cet accord commercial révolutionnaire, l'Europe doit également relancer le financement à long terme des infrastructures énergétiques. Cette situation est actuellement bloquée en raison de la poursuite de la crise financière et de la croissance accélérée des niveaux de la dette souveraine, ce qui a découragé les institutions financières de soutenir les entreprises et les projets.

Néanmoins, le financement est disponible sur les marchés mondiaux. Selon HSBC, des actifs d'investissement pouvant atteindre 68,7 billions d'euros sont disponibles auprès d'investisseurs institutionnels à long terme tels que des fonds de pension et d'assurance. Autour de 3 000 milliards d'euros ciblent les investissements dans les infrastructures. Par conséquent, l'Europe doit renforcer sa compétitivité sur le marché mondial des actions et de la dette et fournir les références nécessaires aux investisseurs.

Le mécanisme pour l'interconnexion en Europe - dont j'étais le rapporteur du Parlement - est la première étape, mais l'ampleur de la demande d'infrastructures nécessite une approche globale du financement des infrastructures à long terme. Par conséquent, je félicite l'intention du président de la Commission, Jean-Claude Juncker, de mobiliser 300 milliards d'euros pour l'investissement privé et public, et nous devons nous assurer qu'il cible les investissements clés dans les infrastructures. Un fonds européen d'investissement à long terme, coparrainé par des investisseurs privés, la banque d'investissement européenne et les gouvernements et banques nationaux, peut donner l'impulsion nécessaire pour débloquer les énormes réserves de capital qui se trouvent auprès des investisseurs institutionnels.

Si nous voulons couvrir des besoins d'investissement de 1 billion d'euros pour l'énergie de l'UE, nous devons être pragmatiques et donc décider de placer le marché intérieur de l'énergie en tête de notre liste de priorités. Les instruments financiers basés sur le marché tireront parti de chaque euro public dépensé 10 à 15 fois. C'est pourquoi l'argent doit être affecté aux projets à valeur ajoutée de l'UE, qui sont confrontés à des conditions d'investissement sous-optimales, afin de faciliter la participation du secteur privé au moyen d'instruments de capitaux propres et de dette. Les subventions doivent être limitées, afin de ne prendre en compte que les projets qui n'ont pas de business case mais qui contribuent à l'intégration du marché.

Commissaire à l'action pour le climat et à l'énergie Miguel Arias Cañete a déjà présenté les grandes lignes du plan d'investissement immédiat de M. Juncker, avec un engagement clair à inclure les investissements dans les infrastructures énergétiques parmi les priorités clés. Je dirais que c'est une excellente nouvelle pour le marché de l'énergie dans son ensemble, mais c'est aussi un coup de pouce pour l'union énergétique planifiée. Avec une véritable union de l'énergie, l'Europe peut être un acteur plus fort sur la scène mondiale et peut faire baisser les coûts d'approvisionnement pour l'industrie manufacturière et pour les citoyens. Néanmoins, cette union de l'énergie devra s'appuyer sur des investissements privés dans l'infrastructure et les décideurs politiques devront assurer un environnement législatif efficace pour attirer les investisseurs. C'est pourquoi je crois qu'une Europe qui a besoin de plus d'énergie est en fait une Europe qui a besoin d'un marché plus vaste.
Share:
 
DMCA.com Protection Status actualites-assurance allianz allianz-assurance assurance-allianz assurance-asie assurance-auto assurance-auto-2019 assurance-automobile assurance-aviva assurance-britannique assurance-canada assurance-chine assurance-chubb assurance-coree assurance-etats-unis assurance-habitation assurance-inde assurance-japon assurance-limousin assurance-lloyd assurance-lloyds assurance-maladie assurance-moto assurance-nouvelle-zelande assurance-retraite assurance-royaume-uni assurance-sante assurance-scooter assurance-usa assurance-vie Assurance Voiture Assurance-voyage assurances-aig-france assureur asurance-axa auto-assurance axa axa-asurance banque brexit brexit-france canada-assurance chubb chubb-assurance chubb-france courtiers courtiers-assurance cyber-assurance dernieres-actualites droit-assurances emploi entreprise entreprises finance finance-assurance financement financier financiere financierement financieres france fraude-assurance immobilier insurtech investissement investit lloyd lloyd-assurance lloyds lloyds-assurance pret-de-credit prudential-assurance reassurance retraite royaume-uni sante-france societe soins-medicaux voiture voitures zurich-assurance économie