Morten Messerschmidt appelle les institutions de l'UE à sortir de l'impasse sur les propositions de STS

La croissance économique en Europe est confrontée à de nombreux problèmes: le vieillissement de la population, la stagnation de la productivité, l'absence de réformes et une recrudescence des déficits publics.

La croissance économique en Europe est confrontée à de nombreux problèmes: le vieillissement de la population, la stagnation de la productivité, l'absence de réformes et une recrudescence des déficits publics.

Et puis il y a l'inadéquation persistante entre les réglementations et les traditions nationales dans les 28 États membres de l'UE qui entrave encore le commerce transfrontalier, en particulier dans les services.

Mais si vous demandez aux économistes, au moins officieusement, quelle a été la plus grande source de mécontentement et de méfiance des investisseurs en Europe depuis la crise économique de 2008, ils indiqueront sans aucun doute les défaillances persistantes de l'euro. Et peut-être encore plus à la querelle sans fin entre les 18 pays membres de l'euro sur ce qu'il faut faire face à ces défaillances.

Des querelles sur les politiques économiques et monétaires communes à poursuivre entre les 18 économies nationales structurellement différentes. Ou sur le niveau de solidarité économique et donc de transferts économiques potentiels entre le Nord et le Sud.

Ajoutant au sentiment de frustration profonde sur le projet de l'UE, pas moins en Grande-Bretagne qui est à quelques semaines d'un référendum crucial reste ou reste, sont les batailles interinstitutionnelles constants.

Ce conflit, entre les bâtisseurs idéologiques fédéralistes de l'UE, principalement liés aux deux plus grands groupes du Parlement européen et l'approche intergouvernementale plus pragmatique suivie principalement par le Conseil des ministres, ressemble à la guerre des tranchées; Un pas en avant et un pas en arrière, dans ce cas sur un chemin sans fin vers un fantasme d'un super état européen uni.

Nulle part la frustration suscitée par cette interminable querelle d'euro n'a été plus forte que lors des négociations au Parlement sur l'une des initiatives de croissance les plus importantes de la Commission européenne, l'Union des marchés des capitaux.

Il ne s'agit pas ici d'un véritable projet «union», mais plutôt d'un projet «marché intérieur» UE-28 solide et pragmatique visant à établir les fondements d'un marché européen intégré des capitaux pouvant apporter de réels avantages aux investisseurs et aux entreprises. à travers notre continent affamé de croissance.

L'une des propositions phares du paquet CMU vise à établir un cadre commun de l'UE pour la titrisation. Cette proposition tire de précieuses leçons de la crise, qui a été alimentée par des structures de titrisation souvent complexes et opaques avec des risques sous-jacents très élevés tels que les titres adossés à des crédits hypothécaires résidentiels subprime américains.

Pour éviter de répéter ces erreurs, le plan consiste maintenant à identifier une catégorie de titrisations à risque particulièrement faible. L'identification de tels titres simples, transparents et standardisés (STS) permettra une légère baisse des exigences de fonds propres de l'UE pour les établissements financiers qui les détiennent.

Cela devrait permettre de relancer le marché européen de la titrisation paralysée, qui, en passant, n'a jamais vraiment porté atteinte aux caractéristiques toxiques de la catastrophe de la titrisation américaine des subprimes d'avant 2008.

Selon la Commission, cela générera environ 100 à 150 milliards d'euros de nouveaux financements pour l'économie, si les émissions de titrisation de l'UE sont reconstituées à la moyenne modeste d'avant la crise. Si nous parvenons à intégrer des pays tiers dans le système STS de l'UE, ce chiffre pourrait facilement doubler.

L'initiative STS est un fruit sûr et facile à porter. Une méthode sûre et pragmatique pour revitaliser le marché de la titrisation et assurer une croissance économique considérable en soutenant le financement bancaire de l'économie réelle et les opportunités d'investissement ouvertes pour un plus grand nombre d'investisseurs non bancaires.

Cependant, nous devons agir maintenant ou nous n'avons peut-être pas de marché européen de la titrisation à épargner. Suite à l'imposition de strictes exigences de fonds propres de l'UE sur tous les types de titrisation, bonnes et mauvaises, en 2014, le marché européen a rapidement sombré.

Cela augmente rapidement la probabilité que les institutions financières de l'UE recherchent d'autres moyens de financement et perdent potentiellement leur base de compétences dans la gestion de cet instrument financier particulier.

Les institutions de l'UE pourraient alors quitter le marché en laissant plus ou moins le champ de bataille à nos concurrents aux États-Unis et en Asie.

Face à cette menace potentielle, le Conseil des ministres a été en mesure de trouver une position commune sur la proposition dans un délai record de sept semaines seulement.

Mais que se passe-t-il au Parlement européen? Ici, les deux principaux groupes politiques, le PPE et S & D, semblent avoir conspiré pour prendre tout le temps dans le monde, établissant un plan d'un an plein de sessions Q & A, d'audiences et d'autres enquêtes sur une question qui a déjà été rigoureusement couverts par l'Autorité bancaire européenne, le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire et l'Organisation internationale des commissions de valeurs, la Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre.

Et voici la vraie triste histoire, à savoir que la véritable motivation derrière la traîne semble être une tentative d'exploiter l'urgence et le besoin économique d'un cadre de titrisation de l'UE comme garantie dans certaines négociations hautement politisées sur une proposition complètement différente de créer un système commun d'assurance des dépôts bancaires dans la zone euro.

L'enjeu ici est de savoir si l'Allemagne devrait ou non accepter que ses banques nationales devront partager les risques d'un tel système avec leurs collègues du Sud. Donc, encore une autre querelle sur la solidarité Nord-Sud dans la zone euro, qui a récemment été chauffée, quand l'Allemagne a exigé que la proposition - en raison de son importance pour ses finances publiques - soit traitée au niveau intergouvernemental, laissant le Parlement européen lignes latérales.

Ce mouvement a évidemment enflammé la fureur des fédéralistes au Parlement, leur donnant encore une autre raison de prendre la proposition STS en otage. Encore une fois, avec la croissance européenne perdante.

Mon espoir est que, dans les jours et les semaines à venir, les rapporteurs responsables au Parlement prouvent que mon interprétation du processus de négociation est totalement fausse.

Dans le cas contraire, nous devrons les tenir pour responsables d'une nouvelle opportunité de croissance économique de l'UE ratée et de frustrations supplémentaires à l'égard du projet de l'UE.
Nom

achats-intelligents,1,actualites-assurance,221,alliance-assurance,6,allianz,11,allianz-assurance,32,allstate,2,assurance-allianz,9,assurance-asie,2,assurance-auto,165,assurance-auto-2019,29,assurance-automobile,25,assurance-avis,3,assurance-aviva,8,assurance-britannique,1,assurance-canada,12,assurance-chine,4,assurance-chubb,8,assurance-civile,8,assurance-coree,1,assurance-etats-unis,17,assurance-habitation,25,assurance-inde,6,assurance-irlande,1,assurance-japon,4,assurance-limousin,2,assurance-lloyd,3,assurance-lloyds,3,assurance-maladie,34,assurance-moto,1,assurance-nouvelle-zelande,1,assurance-retraite,1,assurance-royaume-uni,9,assurance-sante,46,assurance-scooter,1,assurance-usa,1,assurance-vie,95,assurance-vie-2019,22,assurance-voiture,10,Assurance-voyage,58,assurances-aig-france,3,assureur,2,asurance-axa,29,auto-assurance,25,axa,25,axa-asurance,41,banque,17,brexit,23,brexit-france,13,canada-assurance,8,chubb,7,chubb-assurance,11,chubb-france,5,cinema,2,courtiers,3,courtiers-assurance,6,culture,1,cyber-assurance,14,dernieres-actualites,65,droit-assurances,2,economie,45,economie-actualites,6,economie-americaine,1,economie-canada,2,economie-chine,4,economie-europeenne,7,economie-france,3,emploi,4,entreprise,4,entreprises,7,finance,143,finance-assurance,87,financement,8,financier,50,financiere,9,financierement,1,financieres,5,france,33,franchise-assurance,6,fraude-assurance,42,immobilier,1,insurtech,6,investissement,5,investit,5,lemonade,2,lloyd,2,lloyd-assurance,3,lloyds,4,lloyds-assurance,3,marche-assurance,6,news-economie,8,pacifica-assurance,2,pret-de-credit,3,prudential-assurance,2,reassurance,1,retraite,1,royaume-uni,3,sante-france,1,societe,6,soins-medicaux,1,sport,3,technologie,9,voiture,8,voitures,5,zurich-assurance,1,
ltr
item
Journal de l'assurance: Morten Messerschmidt appelle les institutions de l'UE à sortir de l'impasse sur les propositions de STS
Morten Messerschmidt appelle les institutions de l'UE à sortir de l'impasse sur les propositions de STS
La croissance économique en Europe est confrontée à de nombreux problèmes: le vieillissement de la population, la stagnation de la productivité, l'absence de réformes et une recrudescence des déficits publics.
Journal de l'assurance
http://www.journalassurance.com/2018/07/morten-messerschmidt-appelle-les.html
http://www.journalassurance.com/
http://www.journalassurance.com/
http://www.journalassurance.com/2018/07/morten-messerschmidt-appelle-les.html
true
4010052063612311811
UTF-8
Loaded All Posts Not found any posts VOIR TOUT Voir plus Reply Cancel reply Delete By Home PAGES POSTS VOIR TOUT RECOMMENDED FOR YOU LABEL ARCHIVE SEARCH ALL POSTS Not found any post match with your request Back Home Sunday Monday Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat January February March April May June July August September October November December Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec just now 1 minute ago $$1$$ minutes ago 1 hour ago $$1$$ hours ago Yesterday $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago more than 5 weeks ago Followers Follow THIS CONTENT IS PREMIUM Please share to unlock Copy All Code Select All Code All codes were copied to your clipboard Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy
actualites-assurance allianz allianz-assurance assurance-allianz assurance-asie assurance-auto assurance-auto-2019 assurance-automobile assurance-aviva assurance-britannique assurance-canada assurance-chine assurance-chubb assurance-coree assurance-etats-unis assurance-habitation assurance-inde assurance-japon assurance-limousin assurance-lloyd assurance-lloyds assurance-maladie assurance-moto assurance-nouvelle-zelande assurance-retraite assurance-royaume-uni assurance-sante assurance-scooter assurance-usa assurance-vie Assurance Voiture Assurance-voyage assurances-aig-france assureur asurance-axa auto-assurance axa axa-asurance banque brexit brexit-france canada-assurance chubb chubb-assurance chubb-france courtiers courtiers-assurance cyber-assurance dernieres-actualites droit-assurances emploi entreprise entreprises finance finance-assurance financement financier financiere financierement financieres france fraude-assurance immobilier insurtech investissement investit lloyd lloyd-assurance lloyds lloyds-assurance pret-de-credit prudential-assurance reassurance retraite royaume-uni sante-france societe soins-medicaux voiture voitures zurich-assurance économie