Les assureurs sont susceptibles de payer près de 700 millions de dollars pour l'incendie d'un chantier naval


assurance chantier naval

L'incendie majeur qui a éclaté dans les installations de Lurssen à Brême en début de semaine, détruisant un bâtiment de plus de 100 mètres, est devenu une histoire majeure dans le domaine de la navigation de plaisance. Le développement devrait maintenant toucher le secteur des assurances avec un groupe d’assureurs maritimes qui pourrait être confronté à un paiement pouvant aller jusqu’à € 590 millions sur l’incendie de Lurssen.

Différents médias sociaux ont rapidement signalé le projet Sassi, d’une longueur de 140 mètres, qui devait être lancé dans les prochains mois. L'identité du navire n'a pas encore été confirmée.

Selon des rapports de l'industrie, la police d'assurance pour la nouvelle construction a été lancée en octobre 2014 dans un avis de risque de construction mené par QBE, l'un des principaux assureurs australiens avec une capitalisation boursière de plus de 9 milliards d'euros. Cependant, l'exposition de 4,6% de QBE à la baisse, potentiellement équivalente à 27 millions d'euros de pertes, représenterait une perte de près de 12% de son bénéfice net au premier semestre 2018.

En fait, QBE ne serait pas la compagnie d’assurance ayant la plus grande exposition dans la nouvelle version, avec Lancashire potentiellement à hauteur de 70 millions d’euros en tant que partie prenante de 9,4%. RSA, Atrium et Beazly pourraient également débourser entre 40 et 45 millions d'euros.

La police, qui pourrait désormais bénéficier du plus important paiement d’assurance maritime depuis le naufrage du navire de croisière Costa Concordia, est censée couvrir le navire ainsi que les biens et les matériaux de construction connexes utilisés pour la livraison finale.

Cette importante menace de déboursement d’assurances survient à un moment difficile pour les assureurs maritimes, qui ont connu un grand nombre de changements et de consolidations au cours des dernières années. Selon Re-Insurance, moins de 20% des primes de yachting émises par les syndicats ont dégagé des bénéfices entre 2011 et 2017, ce qui a conduit de nombreux assureurs à quitter le marché maritime.






Share:
 
DMCA.com Protection Status actualites-assurance allianz allianz-assurance assurance-allianz assurance-asie assurance-auto assurance-auto-2019 assurance-automobile assurance-aviva assurance-britannique assurance-canada assurance-chine assurance-chubb assurance-coree assurance-etats-unis assurance-habitation assurance-inde assurance-japon assurance-limousin assurance-lloyd assurance-lloyds assurance-maladie assurance-moto assurance-nouvelle-zelande assurance-retraite assurance-royaume-uni assurance-sante assurance-scooter assurance-usa assurance-vie Assurance Voiture Assurance-voyage assurances-aig-france assureur asurance-axa auto-assurance axa axa-asurance banque brexit brexit-france canada-assurance chubb chubb-assurance chubb-france courtiers courtiers-assurance cyber-assurance dernieres-actualites droit-assurances emploi entreprise entreprises finance finance-assurance financement financier financiere financierement financieres france fraude-assurance immobilier insurtech investissement investit lloyd lloyd-assurance lloyds lloyds-assurance pret-de-credit prudential-assurance reassurance retraite royaume-uni sante-france societe soins-medicaux voiture voitures zurich-assurance économie