L'assurance iranienne: Govt envisage de céder une partie de l'assureur détenu par l'État

assurance iranienne
Le chef nouvellement nommé de l'Assurance centrale d'Iran (CII) étudie les moyens de céder les actions de l'unique assureur détenu à 100% par l'Etat, l'Iran Insurance Company (IIC).

M. Gholamreza Soleimani Amiri, qui a été nommé en juillet dernier à la première conférence de presse du CII, a déclaré que «dans le cadre de l'expansion du secteur privé, nous avons l'intention de placer des actions de place si les barrières légales sont supprimées », selon un rapport de Financial Tribune.

Il a déclaré que le désinvestissement dépend de la réforme d’un article de la Constitution iranienne qui reconnaît le secteur privé comme un segment majeur de l’économie du pays.

La décision de désinvestissement marquera un grand pas en avant dans la promotion des efforts de privatisation du gouvernement, étant donné qu'IIC est le plus grand assureur du pays. Il a déjà été exclu du programme de privatisation. L'assureur a détenu une part de marché de plus de 35% pour l'exercice clos en mars 2017.

Le gouvernement iranien dispose depuis plusieurs années d’un plan d’action pour la privatisation des actifs appartenant à l’État.

En février, le gouvernement a vendu ses participations restantes dans trois entités d'assurance. Il s’agissait d’une participation de 17,34% dans Alborz Insurance et de 18,84% et 11,44% respectivement dans Asia Insurance et Amin Reinsurance.

Après la vente des actions, Iran Insurance et Dana Insurance restent les seules entreprises d’État, mais à la suite d’un décret du Cabinet publié en décembre 2017, le gouvernement cède également environ 30% de sa participation restante dans Dana.
Share:
 
DMCA.com Protection Status