Les assurés se voient refuser des millions de dollars en prestations, selon des poursuites

assurance-canada
Jill Nicholson, dont la jambe a été grièvement blessée dans un accident de moto il y a six ans, est la plaignante principale dans un recours collectif contre Unifund Assurance.

Six géants de l'assurance auto ont retenu des centaines de millions de dollars de TVH payées par des victimes d'accidents de voiture ontariennes malgré les demandes répétées de l'organisme de réglementation provincial, selon une série de recours collectifs - obtenus exclusivement par le Toronto Star - réclamant 600 millions de dollars dégâts.

Depuis l'introduction de la TVH en Ontario en juillet 2010, Intact, Aviva, Unifund Assurance, Belairdirect, Certas Direct et Allstate se sont livrées à des «pratiques déloyales», selon les poursuites. Ils disent que les entreprises n’ont pas payé ou remboursé la TVH sur les prestations médicales dans certains cas, alors que dans d’autres elles ont inclus la TVH dans le calcul des limites d’avantages des demandeurs - tout en violation des directives réglementaires répétées.

Chacune des sociétés est accusée de «préférer ses propres profits avant… au bien-être de (demandeurs) ayant subi des pertes ou des blessures» dans des accidents de la route.

Lire aussi: Aviva dit que les courtiers et les assureurs devraient collaborer sur des projets

«Toute personne qui souscrit une assurance auprès de ces sociétés se fait arnaquer», a déclaré Paul Harte, qui fait partie d'un groupe d'avocats représentant les plaignants. "Ils paient pour une couverture que les entreprises n'ont pas l'intention de payer."

Les six recours collectifs, déposés mercredi au tribunal, n’ont pas été certifiés et leurs demandes n’ont pas été examinées par un tribunal.

Le Star a envoyé des demandes d'interviews à chacune des six compagnies d'assurance nommées. Les porte-parole d'Intact, belairdirect, Certas et Unifund Assurance ont refusé de commenter et Allstate n'a pas répondu.

Le porte-parole d'Avivia, Fabrice de Dongo, a refusé de commenter les accusations mais a déclaré dans une déclaration écrite: "Aviva a suivi la position de l'industrie sur l'inclusion de la TVH dans le montant maximum des prestations ... et continue de soutenir cette interprétation."

Le Star a reçu un courriel daté du 26 septembre envoyé par un représentant des réclamations d’Intact à un représentant juridique du client lui indiquant que la société avait peut-être déjà reconnu que la TVH ne devrait pas entrer en compte dans la limitation des avantages.

«Notre système a été modifié pour que la TVH ne soit plus considérée comme sortant des limites», lit-on dans le courrier électronique.

Le Bureau d'assurance du Canada, qui représente l'industrie, a refusé de commenter, car l'affaire est devant les tribunaux.
Share:
 
DMCA.com Protection Status