L'UE est-elle prête à affronter le dragon?

En mars, la Commission européenne a déclaré que la Chine était un "concurrent économique" et un "rival systématique"

L'UE est-elle prête à affronter le dragon?

En mars, la Commission européenne a déclaré que la Chine était un "concurrent économique" et un "rival systématique". Cette annonce a été accompagnée par les retombées économiques croissantes de la Chine en Europe, comme en témoigne l'adhésion de l'Italie à l'initiative Belt and Road (BRI).

Malgré la déclaration de la commission, l’Union européenne reste sensible à l’influence chinoise. Compte tenu de la nature de la politique européenne de la Chine, l’UE devrait élaborer une stratégie réaliste et unifiée qui permette de répondre avec prudence aux ambitions de Pékin.

Les objectifs et les tactiques de la politique chinoise en Europe suscitent de graves préoccupations. Bien qu’elle respecte publiquement le rôle de l’UE en tant que représentant du continent, Pékin demande aux différents États membres de les affronter. Le forum 16 + 1, qui facilite le partenariat de la Chine avec 16 pays d’Europe centrale et orientale, comprend 11 membres de l’UE. Ces pays sont souvent traités en tant que «partenaires juniors» dans l'UE en raison de leur faiblesse relative, et la Chine exploite leur vulnérabilité pour se plier et manipuler les réglementations du marché.

De plus, les entreprises chinoises pénétrant le marché européen portent souvent atteinte aux valeurs de l’UE. Les subventions publiques, les entreprises publiques, les transferts de technologie imposés et le manque de protection de la propriété intellectuelle portent atteinte aux principes du marché libre de l’UE.

Cependant, les problèmes internes de l’UE rendent ses membres myopes et divisés. Malgré l’empreinte croissante de la Chine, ce n’est pas l’agenda prioritaire de l’UE. Des questions telles que le Brexit et la crise des réfugiés dominent le bloc.

Les gouvernements nationaux frappés par la crise économique acceptent des offres d'investissement lucratives de la part de la Chine pour obtenir un soutien interne sans évaluation minutieuse. Ce n'est pas un hasard si les pays accueillant inconditionnellement les investissements chinois ont souvent des gouvernements populistes, tels que la Hongrie et la Grèce. L'Italie ne voit que les avantages des investissements chinois dans ses ports, malgré le danger apparent que Pékin exerce une influence sur les principaux modes de transport commercial. Alors que des membres plus puissants, tels que la France et l'Allemagne, exercent une vigilance accrue à l'égard de la Chine, les pays en récession et les crises politiques manquent d'un état d'esprit géopolitique perspicace et à long terme.

Que pourrait faire l'UE pour résoudre ces problèmes? Avant tout, il devrait adopter une position ferme sur la Chine, basée sur le réalisme et la réciprocité. Les dirigeants européens devraient signaler les pratiques déloyales de la Chine telles que les subventions et les transferts forcés de technologie. L'UE devrait tenir des discussions sur les dispositions d'application relatives à la sélection des investissements étrangers directs chinois, en particulier de la technologie.

Si les entreprises européennes sont confrontées à des pratiques discriminatoires sur les marchés publics chinois, la Commission européenne devrait ouvrir une enquête susceptible de restreindre l’accès des entreprises chinoises au marché européen. Pour s'assurer que la plupart des membres de l'UE soient sur la même page vis-à-vis de la Chine, les chefs de bloc devraient organiser des ressources à la fois au sein de l'UE et à l'extérieur de l'UE afin de fournir une alternative potentielle aux investissements les plus suspects de Beijing. Tout en acceptant les investissements chinois, l'UE devrait rester vigilante.

Lire aussi: Le gouvernement suisse hésite à signer un traité avec l'UE

Plus généralement, l'UE devrait jouer un rôle plus proactif dans la préservation de l'ordre libéral. L’influence grandissante de la Chine en Europe fait partie de sa stratégie mondiale expansive: l’Initiative Ceintures et routes. La stratégie de la BRI et de la connectivité est tristement célèbre pour ses pièges de la dette, en vertu desquels les entreprises chinoises, parrainées par leur gouvernement, se lancent délibérément dans des projets d’infrastructures financièrement non durables. Une fois que le pays hôte n’a pas remboursé sa dette, il doit céder son influence sur le produit qui en résulte.

Même ceux construits sans difficultés financières ont des obligations; Les navires chinois, y compris ceux contrôlés par diverses branches du gouvernement, ont libre accès aux ports. Il n’est pas surprenant que les investissements chinois dans les infrastructures européennes se concentrent sur les ports, tels que ceux du Pirée en Grèce et de Trieste en Italie.

Les deux dernières années ont été marquées par une opposition mondiale à la BRI après des accusations de corruption, de dommages environnementaux et d'ingérence politique. Néanmoins, 15 des 28 membres de l'UE ont adhéré à cette initiative.

La BRI constitue un défi direct pour les piliers essentiels de l'ordre libéral d'après la guerre froide, tels que la primauté du droit; le gouvernement chinois est en train de préparer une institution - qui modifiera le système juridique de Beijing - pour régler les différends commerciaux le long de sa «ceinture», défiant les tribunaux internationaux existants en la matière. L'UE devrait décourager ses membres d'adhérer à la BRI sans un changement fondamental d'orientation de l'initiative.

Cette préoccupation est partagée à Washington. La stratégie de sécurité nationale du gouvernement américain qualifie la Chine de «concurrent stratégique» et la guerre commerciale en cours est perçue comme un défi pour l’économie chinoise. L'UE devrait lier les efforts des États-Unis visant à contrebalancer la Chine avec la préservation du système libéral. Washington doit comprendre que «America First» est incompatible avec la lutte pour l'ordre libéral. les États-Unis ont besoin de leurs amis démocratiques en Europe pour contrebalancer la Chine. Washington et Bruxelles devraient faciliter les engagements de haut niveau spécifiquement pour la coordination sur l’influence croissante de la Chine en Europe et au-delà.

L'UE devrait reconnaître qu'il s'agit d'une concurrence de valeurs allant au-delà de la géopolitique pragmatique. Des navires de guerre britanniques et français patrouillent dans la mer de Chine méridionale - où la Chine est impliquée dans des différends territoriaux avec des nations de l'Asie du Sud-Est - afin de garantir le transport sans faille des cargaisons. Cependant, l'UE a été réticente sur des questions plus fondamentales; En 2016, l'Union européenne a refusé de soutenir une position juridique ferme sur la mer de Chine méridionale lorsque la Chine a ignoré la décision d'un tribunal international défiant les revendications de Pékin sur des voies navigables contestées - un affront au principe de l'état de droit et à la liberté de navigation. En mars et juin 2017, la Hongrie et la Grèce ont respectivement bloqué une déclaration de l'UE critiquant les violations des droits de l'homme commises à Pékin.

Comme l'a déclaré le président français Emmanuel Macron, l'UE devrait mettre fin à la période de naïveté européenne et voir la Chine telle qu'elle est.

COMMENTS

Nom

achats-intelligents,1,actualites-assurance,221,alliance-assurance,6,allianz,11,allianz-assurance,32,allstate,2,assurance-allianz,9,assurance-asie,2,assurance-auto,167,assurance-auto-2019,31,assurance-automobile,26,assurance-avis,3,assurance-aviva,8,assurance-britannique,1,assurance-canada,12,assurance-chine,4,assurance-chubb,8,assurance-civile,8,assurance-coree,1,assurance-etats-unis,17,assurance-habitation,25,assurance-inde,6,assurance-irlande,1,assurance-japon,4,assurance-limousin,2,assurance-lloyd,3,assurance-lloyds,3,assurance-maladie,34,assurance-moto,1,assurance-nouvelle-zelande,1,assurance-retraite,1,assurance-royaume-uni,9,assurance-sante,46,assurance-scooter,1,assurance-usa,1,assurance-vie,95,assurance-vie-2019,22,assurance-voiture,10,Assurance-voyage,58,assurances-aig-france,3,assureur,2,asurance-axa,29,auto-assurance,27,axa,25,axa-asurance,41,banque,17,brexit,23,brexit-france,13,canada-assurance,8,chubb,7,chubb-assurance,11,chubb-france,5,cinema,2,courtiers,3,courtiers-assurance,6,culture,1,cyber-assurance,14,dernieres-actualites,66,droit-assurances,2,economie,45,economie-actualites,6,economie-americaine,1,economie-canada,2,economie-chine,4,economie-europeenne,7,economie-france,3,emploi,4,entreprise,4,entreprises,7,finance,143,finance-assurance,87,financement,8,financier,50,financiere,9,financierement,1,financieres,5,france,33,franchise-assurance,6,fraude-assurance,42,immobilier,1,insurtech,6,investissement,5,investit,5,lemonade,2,lloyd,2,lloyd-assurance,3,lloyds,4,lloyds-assurance,3,marche-assurance,6,news-economie,8,pacifica-assurance,2,pret-de-credit,3,prudential-assurance,2,reassurance,1,retraite,1,royaume-uni,3,sante-france,1,societe,6,soins-medicaux,1,sport,3,technologie,9,voiture,8,voitures,5,zurich-assurance,1,
ltr
item
Journal de l'assurance: L'UE est-elle prête à affronter le dragon?
L'UE est-elle prête à affronter le dragon?
En mars, la Commission européenne a déclaré que la Chine était un "concurrent économique" et un "rival systématique"
https://2.bp.blogspot.com/-Bt_ldX5I1N8/XOaiBue4-_I/AAAAAAAAEpc/TqkKObF1HQskRkFQ0OE67Og5IBxWzK57wCLcBGAs/s400/UE-chine.jpg
https://2.bp.blogspot.com/-Bt_ldX5I1N8/XOaiBue4-_I/AAAAAAAAEpc/TqkKObF1HQskRkFQ0OE67Og5IBxWzK57wCLcBGAs/s72-c/UE-chine.jpg
Journal de l'assurance
http://www.journalassurance.com/2019/05/lue-est-elle-prete-affronter-le-dragon.html
http://www.journalassurance.com/
http://www.journalassurance.com/
http://www.journalassurance.com/2019/05/lue-est-elle-prete-affronter-le-dragon.html
true
4010052063612311811
UTF-8
Loaded All Posts Not found any posts VOIR TOUT Voir plus Reply Cancel reply Delete By Home PAGES POSTS VOIR TOUT RECOMMENDED FOR YOU LABEL ARCHIVE SEARCH ALL POSTS Not found any post match with your request Back Home Sunday Monday Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday Sun Mon Tue Wed Thu Fri Sat January February March April May June July August September October November December Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec just now 1 minute ago $$1$$ minutes ago 1 hour ago $$1$$ hours ago Yesterday $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago more than 5 weeks ago Followers Follow THIS CONTENT IS PREMIUM Please share to unlock Copy All Code Select All Code All codes were copied to your clipboard Can not copy the codes / texts, please press [CTRL]+[C] (or CMD+C with Mac) to copy
actualites-assurance allianz allianz-assurance assurance-allianz assurance-asie assurance-auto assurance-auto-2019 assurance-automobile assurance-aviva assurance-britannique assurance-canada assurance-chine assurance-chubb assurance-coree assurance-etats-unis assurance-habitation assurance-inde assurance-japon assurance-limousin assurance-lloyd assurance-lloyds assurance-maladie assurance-moto assurance-nouvelle-zelande assurance-retraite assurance-royaume-uni assurance-sante assurance-scooter assurance-usa assurance-vie Assurance Voiture Assurance-voyage assurances-aig-france assureur asurance-axa auto-assurance axa axa-asurance banque brexit brexit-france canada-assurance chubb chubb-assurance chubb-france courtiers courtiers-assurance cyber-assurance dernieres-actualites droit-assurances emploi entreprise entreprises finance finance-assurance financement financier financiere financierement financieres france fraude-assurance immobilier insurtech investissement investit lloyd lloyd-assurance lloyds lloyds-assurance pret-de-credit prudential-assurance reassurance retraite royaume-uni sante-france societe soins-medicaux voiture voitures zurich-assurance économie